BFMTV

Pour refaire son image, le FN vante désormais "la France apaisée" 

Florian Philippot au 13 heures de TF1 lundi

Florian Philippot au 13 heures de TF1 lundi - -

Pour en finir avec l'image du parti qui joue sur les peurs, surtout de l'autre, le FN veut enclencher ce qui ressemble à la dernière étape de la fusée "dédiabolisation". Terminés les slogans agressifs ou vindicatifs, Marine Le Pen doit désormais incarner celle qui couve les Français.

Au détour d'un interview de Florian Philippot dans le 13 heures de TF1 lundi, on a découvert les nouvelles affiches de campagne du Front national, relève L'Opinion. Sans logo ni mention du parti, relançant les spéculations sur un possible changement de nom, le visage de Marine Le Pen occupe l'espace avec la mention "La France apaisée" pour slogan.

Serait-ce la ligne choisie par le parti frontiste à un an de la présidentielle alors que la direction cherche la bonne formule pour briser le plafond de verre du second tour auquel se heurte chaque fois comme lors des dernières régionales? Près du pouvoir, le FN fait peur, ou tout du moins mobilise contre lui.

La dernière étape de la fusée dédiabolisation

"Manuel Valls excite les tensions, il n'incarne pas l'apaisement", a expliqué au Figaro Florian Philippot, qui prend en charge de la communication du FN. "La France apaisée" doit répondre aux problématiques que Marine Le Pen et le Front national entendent aborder dans les prochains semaines. "Stress au travail", "refondation de l'entreprise" mais aussi "politique étrangère, nous nous sommes toujours opposés à l'engrenage au Moyen-Orient. L'apaisement, c'est aussi ça", développe l'eurodéputé.

Pour en finir avec l'image du parti qui joue sur les peurs, surtout de l'autre, le FN veut enclencher ce qui ressemble à la dernière étape de la stratégie de dédiabolisation dont Florian Philippot est un artisan. Terminés les slogans agressifs - La France aux Français - ou les théories discriminantes mise en avant - la préférence nationale - Marine Le Pen doit désormais incarner celle qui couve les Français. Un petit quelque chose de protecteur, qui évoque "La force tranquille" de François Mitterrand en 1981.

Mais preuve qu'il reste du travail, un récent sondage Ifop révèle que 67% des Français trouvent Marine Le Pen sectaire. Pas de quoi rassurer ni apaiser la direction du FN.