BFMTV

Franck Allisio: "Les dirigeants des Républicains ont trahi les idées et les électeurs"

Franck Allisio lundi soir sur BFMTV.

Franck Allisio lundi soir sur BFMTV. - BFMTV

Le président des Jeunes actifs des Républicains explique sur BFMTV sa décision de rejoindre le Front national, et particulièrement la campagne de Marion Maréchal-Le Pen pour les élections régionales.

Franck Allisio s'explique. Le dirigeant des Jeunes actifs des Républicains, qui a annoncé dimanche sa démission pour rejoindre le Front national, estime que "choisir le FN, c'est du courage et de la sincérité". Et se défend de tout opportunisme: "Lorsqu'on veut être élu à tout prix dans ma famille politique, on va à l'UDI, car il y a de la place. Moi je ne fais pas ça, je fais un vrai choix".

Un choix qu'il justifie par les évolutions chez les Républicains, dont les dirigeants "ont trahi les idées et les électeurs", mais aussi par les changements au FN. "Le FN a évolué, à un tel point que j'y adhère directement (...) Marine Le Pen incarne ses idées, elle a changé son parti", affirme-t-il.

"D'autres feront le même choix"

Agé de 35 ans, Franck Allisio va devenir l'un des porte-parole de Marion Maréchal-Le Pen, candidate aux régionales en PACA. "Avec elle, j'ai longuement échangé sur le fond. Je pense qu'elle est une chance pour la région PACA, car on arrive à la fin d'un cycle politique. Les électeurs veulent une véritable rupture, et avec Marion la rupture est complète".

De là à savoir si d'autres parmi les Républicains le suivront, Franck Allisio ne s'avance pas. Mais estime qu'il "faut un premier de cordée. Oui, il y aura des évolutions. D'autres feront ce choix".