BFMTV

Départementales: des candidats FN  accusés de racisme et d'antisémitisme

Une conférence de presse du Front national à Nanterre, en 2011 (Photo d'illustration)

Une conférence de presse du Front national à Nanterre, en 2011 (Photo d'illustration) - Bertrand Guay - AFP

L'islam comparé à la peste ou les musulmans invités à "se suicider"... Plusieurs candidats du FN aux départementales ont tenu des propos à caractère raciste, antisémite et homophobe sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux, piège à politiques. Depuis que le Front national a officialisé sa liste de candidats aux élections départementales, les révélations se multiplient sur des dérapages racistes, antisémites ou homophobes des intéressés sur Twitter ou Facebook.

Chantal Clemer, candidate du FN dans le canton de Pamiers 1, dans l'Ariège, s'est ainsi illustrée en comparant l'islam à "la nouvelle peste bubonique du 21e siècle", ou encore en présentant les lesbiennes comme des "sales gouines". Des messages, dont certains datent de 2014 et de 2011, dénoncés par la gauche locale.

Des propos "maladroits" pour Le Pen

Depuis, l'intéressée a fermé son compte Twitter et a tenté de se défendre. Dans La Dépêche du Midi, elle évoque des "propos déformés", et explique que le tweet homophobe a été posté par des "jeunes" venus passer l'après-midi chez elle. En déplacement à Foix, Marine Le Pen a dénoncé lundi des propos "extrêmement maladroits, imprudents", mais a expliqué qu'il ne lui revenait pas "d'exclure ou pas" la candidate, puisqu'"elle est investie par le Siel", sous les couleurs du Rassemblement bleu Marine. Karim Ouchikh, président du microparti, a finalement annoncé sur Twitter que les propos de Chantal Clemer "relèvent du Conseil de discipline du Siel. Son cas sera examiné ce 27 février".

Un candidat poursuivi en justice

Autre archive évoquée par L'Indépendant, celle de Fabien Rouquette, candidat dans le canton de Narbonne 2. En août dernier, il a notamment publié sur son compte Facebook une affiche sur fond noir, avec pour texte: "socialistes, communistes, musulmans! Faites un geste pour la terre: suicidez-vous". Sous la photo, un commentaire posté par Michèle Boisset: "Hihi! Un beau rêve". Michèle Boisset est depuis devenue la suppléante de Fabien Rouquette. Lui se dit "désolé que ça ait pu offenser certaines personnes", et assure que "c'était de l'humour", rapporte Metronews.

Décidément, la direction du FN n'en a pas fini avec ses candidats. La semaine dernière, c'est Alexandre Larionov qui a été exclu du parti pour des propos antisémites. Lundi, le procureur de Rodez a annoncé qu'il serait poursuivi pour "provocation à la haine raciale par voie électronique".

A. K.