BFMTV

Fabius : les combattants de Daesh "ce sont des monstres, mais ils sont 30.000"

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius lors d'une interview à l'AFP le 22 novembre 2015 à l'ambassade de France à Brasilia

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius lors d'une interview à l'AFP le 22 novembre 2015 à l'ambassade de France à Brasilia - Evaristo Sa - AFP

Les membres de l'organisation Daesh, qui a revendiqué les attentats de Paris, "sont des monstres, mais ils sont 30.000", a déclaré dimanche à Brasilia le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Combattre Daesh et trouver une solution politique en Syrie

Au plan militaire, "il faut lutter implacablement contre Daesh", acronyme arabe de l'organisation, qui a revendiqué les attentats jihadistes du 13 novembre dans la capitale française (130 morts), a déclaré Laurent Fabius.

"Certes, ce sont des monstres. Mais ils sont 30.000", a-t-il souligné.

Toutefois, "il serait inconcevable qu'un front de nations incluant la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, la Turquie et d'autres pays ne parvienne pas à les neutraliser", a dit Laurent Fabius.

"Mais parallèlement, il faut aussi trouver une solution politique à cette guerre (en Syrie, ndlr) qui a fait 300.000 morts, des millions de réfugiés, et qui a des conséquences dans toute la région, et on le voit, dans le monde entier", a déclaré le chef de la diplomatie française.
A.-F. L. avec AFP