BFMTV

VIDEO - "Vous me faites chier": quand Placé quitte le plateau de Canal+

Jean-Vincent Placé a quitté le platau de l'émisison de canal + "Le Supplément politique"

Jean-Vincent Placé a quitté le platau de l'émisison de canal + "Le Supplément politique" - -

Jean-Vincent Placé s'est emporté contre l'attitude "lamentable" de Canal+ et a brièvement quitté le plateau de l'émission "Le Supplément politique". Il a laissé entendre sur Twitter qu'il poterait plainte ou diffamation.

Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé s'est emporté contre l'attitude "lamentable" de Canal+ et a brièvement quitté le plateau de l'émission dominicale "Le Supplément politique", qui a rappelé l'épisode de ses milliers d'euros d'amendes en souffrance.

Le conseiller régional d'Ile-de-France s'était déjà expliqué concernant ces 18.000 euros de PV impayés à la suite d'une centaine d'infractions routières commises sur la période 2004-2010 avec une voiture de fonction du conseil régional. "J'ai présenté des excuses, j'ai payé", avait-il déclaré le 7 janvier. "C'était une période où j'étais pas bien, j'ai fait un peu n'importe quoi", s'était-il justifié.

Le Supplément Politique du 13/04 - Jean-Vincent Placé, l'homme qui devait être ministre

Cinq-six jours de risettes

L'émission, diffusée en différé, a rappelé cet épisode et fait entendre les déclarations d'une vice-présidente de la région IdF, Michèle Sabban (PS), affirmant qu'"il en aurait payé 7.000 (euros), mais (qu')il reste encore des PV à payer". Et l'élue de ponctuer: "c'est un acte de civilité et en plus, quand on est élu, il est important de le remplir".

Intégrée dans un portrait de lui, cette séquence, a mis en colère le responsable écologiste, qui a martelé "c'est faux", et accusé à mots couverts la chaîne de lui avoir tendu un piège après l'avoir suivi "pendant cinq-six jours en faisant des risettes". 

"C'est une histoire d'il y a cinq ans qu'on m'a ressortie notamment pour me nuire politiquement, j'ai dit ce qui était à dire, et je trouve ça assez minable de repasser sur cette histoire (...)", a-t-il ajouté. "Tout est réglé", a insisté le sénateur de l'Essonne.

La suite sur Twitter et au tribunal ?

L'élu écologiste et le journaliste auteur du portrait ont poursuivi leur différent sur Twiter dimanche. Aà l'heure de diffusion de l'émission, Jérôme Bermyn a twitté avoir les preuves de ce qu'il affirmait. L'écologiste lui a répliqué "Tant mieux, vous devenez mon premier procès en diffamation".

Tant mieux, vous devenez mon premier procès en diffamation RT @jbermyn: Bien évidemment, nous avons les preuves @JVPlace #factchecking"
— Jean-Vincent Placé (@JVPlace) April 13, 2014

Jean-Vincent Placé s'est également dit "écœuré" par l'émission "enregistrée le vendredi, montée à charge avec des fausses interventions et passant des extraits hors antenne".

Écoeuré par @LeSupplement. Enregistré le vendredi, monté à charge avec des fausses interventions et passant des extraits hors antenne
— Jean-Vincent Placé (@JVPlace) April 13, 2014
K. L avec AFP