BFMTV

Pour la fille d'un otage, "Hollande aurait pu être plus discret"

-

- - -

Diane Lazarevic, dont le père Serge est retenu en otage au Mali depuis fin 2011, a dénoncé lundi sur BFMTV la stratégie du président au Mali.

Tout juste rentré de son premier voyage sur le continent africain en tant que président de la République française, François Hollande a reçu lundi après-midi à l'Elysée les familles de deux Français retenus en otage au Mali, Philippe Verdon et Serge Lazarevic.

Quelques heures avant d’être reçue par le locataire de l’Elysée, la fille de ce dernier, Diane Lazarevic, exprimait ses doléances au président de la République sur l'antenne de BFMTV.

"Que compte-t-il mettre en place ? C'est ce que nous allons lui demander. Ça fait un an qu'un intermédiaire a été mis en place, mais les négociations n’ont toujours pas commencé. Pourquoi ?", a-t-elle fustigé.

Présentés comme des géologues travaillant pour une société malienne, Philippe Verdon et Serge Lazarevic ont été enlevés dans la nuit du 24 novembre 2011 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"J'ai peur"

"François Hollande a trop mis la France en avant. Il aurait dû être plus discret", a-t-elle encore dénoncé.

Puis, elle a avoué sa "peur d’apprendre qu’un otage a été exécuté", devant le discours de fermeté de François Hollande, qui a annoncé le 9 octobre dernier, lors d’un point-presse avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, son soutien à une intervention militaire au Mali.