BFMTV
en direct

EN DIRECT - Pour Macron, "la France n'a pas de problème avec l'islam"

Le président de la République accorde ce vendredi un entretien à nos confrères de "Brut", à suivre également en direct sur BFMTV.

Emmanuel Macron promet des mesures contre la précarité menstruelle dans les prochains mois

Interrogé sur la gratuité des protections hygiéniques, Emmanuel Macron promet une réponse "très concrète" au cours du premier semestre de l'année prochaine.

"Je veux qu'avec les associations compétentes et que pour toutes les femmes qui sont dans cette situation on puisse avoir une réponse."

Emmanuel Macron: "j'ai besoin du nucléaire"

Le chef de l'Etat a pris la défense de l'énergie nucléaire, "l'une des énergies les plus décarbonées au monde".

"On doit préserver le nucléaire. J'ai besoin du nucléaire. Si je le ferme demain, qu'est-ce que je fais ? [...] Je ne peux pas le remplacer du jour au lendemain par des énergies renouvelables. Ceux qui disent ça, c'est faux", a déclaré Emmanuel Macron chez nos confrères de Brut.

Macron: "Personne n'a fait autant que nous en trois ans" pour l'environnement

Interrogé sur la convention citoyenne pour le climat et sur les critiques adressées à l'encontre des parlementaires et du gouvernement de pouvoir amendant les propositions des citoyens de la Convention.

"Personne n'a autant fait que nous depuis trois ans, moi je n'ai pas pris des lois pour dans dix ans [...]", a répondu Emmanuel Macron en réponse à Cyril Dion, auteur d'une pétition appelant le président à tenir ses engagementts pour l'environnement.

Macron sur la sortie du glyphosate: "c'est un échec collectif"

Il reconnaît un "échec collectif". Emmanuel Macron a répondu au report de l'interdiction du glyphosate en France, une mesure vivement critiquée.

"Je suis pour qu'on en sorte, c'est un échec collectif [...] le glyphosate c'est pas le pire [...] parmi les herbicides il y a beaucoup beaucoup plus dangereux, mais le glyphosate est le plus répandu et le plus utilisé", a admis le chef de l'Etat.

Macron: "je ne crois pas à la vaccination obligatoire"

Le président de la République est revenu sur la décision de ne pas imposer la vaccination à la population française, très partagée sur cette question.

"Je ne crois pas à la vaccination obligatoire pour ce vaccin [...] on ne sait pas tout sur ce vaccin comme on ne sait pas tout sur ce virus", a déclaré le chef de l'Etat.

Vers une nouvelle aide pour les étudiants

Emmanuel Macron annonce qu'une nouvelle aide devrait être mise en place pour soutenir financièrement les étudiants, particulièrement touchés par la précarité en raison de la pandémie.

"Il y a aura sans doute encore une aide exceptionnelle en janvier", a indiqué le président.

Macron sur les fêtes clandestines: "il faut essayer d'inventer d'autres formes qui mettent moins en danger"

Depuis plusieurs semaines, des soirée clandestines sont organisées où se retrouvent plusieurs dizaines voire centaines de personnes et ce, malgré les restrictions sanitaires.

Une situation que "comprend très bien" Emmanuel Macron qui ne souhaite pas donner "de leçons de morale [...] je comprends cette souffrance morale et psychique".

Le président appelle néanmoins les jeunes à "essayer d'inventer d'autres formes qui vous mettent moins en danger "

Emmanuel Macron: "la France n'a pas de problème avec l'islam"

Emmanuel Macron est revenu sur l'affaire Mila, une jeune femme menacée de mort à plusieurs reprises pour avoir violemment critiqué l'islam.

"La France n'a pas de problème avec l'islam. Nous sommes l'un des premiers pays à avoir traduit le Coran. Simplement, nous avons construits notre projet dans la séparation du religieux et du politique."

Le président de la République a également défendu "le droit de critiquer une religion".

Emmanuel Macron: "je souhaite remettre l'enseignement de l'arabe dans la République"

Le chef de l'Etat a fait part de son intention de pouvoir permettre l'enseignement de la langue arabe dans les écoles.

"Ce que je veux faire, c'est remettre de l'enseignement de l'arabe dans la République pour éviter que cela ne soit détourné par d'autres", a affirmé Emmanuel Macron.

Macron sur les libertés en France: "on n'est pas la Hongrie, la Turquie ou autre"

Emmanuel Macron a récusé le procès fait à son encontre par plusieurs pays étrangers qui qualifient le chef d'Etat d'autoritaire.

"Ne laissons pas la France être caricaturée [...] En France, est-ce que les libertés sont réduites ? Pour faire face à l'épidémie, oui, mais sur les autres sujets, je peux pas laisser dire cela", s'est défendu Emmanuel Macron, ajoutant qu'"on n'est pas la Hongrie, la Turquie ou autre".

Macron: "Demain, les journalistes et les citoyens pourront continuer à filmer et diffuser" les policiers

Tout en assurant que les citoyens et les journalistes disposeront toujours de la liberté de filmer les forces de l'ordre, Emmanuel Macron estime que la diffusion de ces images pourra toujours se faire sur les réseaux sociaux.

Le président de la République, qui souhaite que l'article 24 puisse permettre de "mieux protéger les policiers", ne souhaite pas que cet objectif puisse être tenu en réduisant les libertés.

Macron sur l'agression de Michel Zecler: "les policiers ont été d'une violence inadmissible"

Le chef de l'Etat a qualifié l'agression du producteur Michel Zecler par des policiers de "violence inadmissible". Emmanuel Macron a également indiqué que des sanctions allaient être prochainement prises dans la hiérarchie policière en réponse aux récents faits de violences survenus à Paris.

Macron annonce la mise en place d'une plateforme de signalement contre les discriminations

Le chef de l'Etat a annoncé ce vendredi la création l'année prochaine d'une plateforme nationale où il sera possible de signaler des faits de discriminations comme le contrôle au faciès. Cette plateforme sera gérée par l'Etat, la défenseure des droits et des associations comme la Licra.

Un grand sondage sera également mis en place où les Français pourront témoigner des discriminations dont il font l'objet dans leur vie quotidienne (emploi, logement...)

Macron: "Je fais le distinguo entre des individus et une institution"

Si le président reconnaît des faits de violence parmi les forces de l'ordre, il se refuse à généraliser celle-ci à l'ensemble de la police française.

"Je fais le distinguo entre des individus et une institution", soutient Emmanuel Macron, expliquant que "la société est devenue plus violente, la police est embarquée dans ce cycle de violences"

"Il faut plus de formation et de la transparence", a par ailleurs défendu le chef de l'Etat qui est favorable à la généralisation de la caméra embarquée.

Macron sur l'agression de Michel Zecler: "ce qui m'a fait honte ce sont les faits au-delà des images"

Dans le prolongement des questions posées sur les violences policières, Emmanuel Macron est revenu brièvement sur l'agression de Michel Zecler par plusieurs policiers fin novembre

"Ce qui m'a fait honte, ce sont les faits au-delà des images", a réagi Emmanuel Macron, ajoutant que "rien n'excuse ce qui s'est passé".

Le président de la République a également dressé le constat qu'"il y a des policiers violents" mais a estimé qu'un racisme consubstantiel à la police était une idée fause.

Macron: "ce n'est jamais normal d'avoir des comportements pas à la hauteur des attentes"

Le chef de l'Etat a réagi chez nos confrères de Brut à l'intervention policière qui s'est déroulée fin novembre place de la République pour évacuer des migrants en attente d'un hébergement.

"Ce n'est jamais normal d'avoir des comportements pas à la hauteur des attentes", a déclaré Emmanuel Macron en réponse aux agissements de certains policiers à l'encontre de migrants et de journalistes.

S'il reconnaît des '"fautes" dans cette opération policière, Emmanuel Macron consdière qu'il fallait évacuer la place de la République, "on ne peut accepter des tentes sur la place".

Emmanuel Macron échange avec la "Génération Covid"

C'est un échange très attendu. Emmanuel Macron s'adresse ce vendredi à une jeunesse frappée par la crise économique et sanitaire, par le biais d'une interview accordée au média en ligne "Brut". Un entretien à suivre également en direct sur BFMTV.

BFMTV