BFMTV

Régionales: le maintien, la fusion ou le retrait de liste, comment ça marche?

Une urne (illustration)

Une urne (illustration) - AFP

A peine les résultats du premier tour des régionales 2015 connus, les partis politiques et les candidats doivent se projeter sur le second tour. Et que l'on ait obtenu 5 ou 10% des voix les options ne sont pas identiques. On peut aussi se retirer par choix politique... Explications.

Alors que le Front national a remporté le premier le premier tour des élections régionales ce dimanche avec 29,5% (OpinionWay-B2S pour BFMTV) des voix contre 27% à Les Républicains et 23% au PS, la question du second se pose immédiatement. Seules les listes ayant obtenu 10% des suffrages exprimés pourront s'y présenter quand celles qui ont obtenu 5% peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10% des voix pour se présenter ensemble au second. La date limite pour ce faire est mardi, à minuit.

Ce système, en opposition par exemple avec une élection présidentielle, permet d'assister à ce que l'on nomme des triangulaires, avec trois listes qui s'opposent au second tour. Mais, sans surprise, derrière les chiffres bruts se joueront les stratégies des différents camps politiques. 

Stratégies politiques

Exemple, les bons scores du FN mettent dans l'embarras notamment le PS qui peine à trancher sur sa conduite: le candidat doit-il se retirer en faveur de la droite pour faire barrage au FN? Dans ce cas de figure, le parti qui fait ce choix quitte l'ensemble des instances régionales pour six ans, puisqu'ils n'auront aucun élu. 

Doit-il, au contraire, se maintenir en s'alliant avec d'autres partis de gauche? C'est un calcul politique qui peut s'avérer payant ou dommageable mais il permet de maintenir un certain nombre d'élus.

A droite, Nicolas Sarkozy a été clair: le front républicain, c'est non. Les cadres du parti se réuniront lundi à 11 heures lors d'un bureau politique.

Prime majoritaire

Les régionales sont un vote au scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. C'est à dire que la liste qui recueille le plus grand nombre de voix (au premier tour si elle dépasse les 50% ou au second tour) obtient une prime de 25% des sièges à pourvoir.

Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes ayant recueilli plus de 5% des suffrages exprimés, selon la règle de la plus forte moyenne. 

S.A.