BFMTV

Régionales: le FN bat son record historique de voix à une élection

Si le FN n'a remporté ce dimanche aucune région, il bat néanmoins un record: jamais le mouvement de Marine Le Pen n'avait rassemblé autant de voix.

Dans la défaite, le Front national a des raisons de trouver que la soirée du second tour des élections régionales n'est pas totalement noire. Le parti de Marine Le Pen bat son record historique de voix. Au total, vers 23h, le FN obtenait 6.600.253 voix alors que des voix restaient à collecter.

Soit d'ores et déjà mieux que les 6.421.426 voix obtenues par Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle 2012, une élection qui avait pourtant connu une participation supérieure d'environ vingt points. Il s'agit donc d'un record absolu pour le FN. 

Le Front national a gagné à cette occasion au moins 200.000 voix au second tour des régionales, par rapport au premier tour. 

Résultats du FN aux dernières élections, en voix: 

Jusqu'à présent, la meilleure élection régionale pour le FN était celle de 2004, avec près de 3,37 millions d'électeurs, soit 16,6% des électeurs au premier tour. Un score important mais plutôt mesuré par rapport à celui de Jean-Marie Le Pen deux ans auparavant à l'élection présidentielle. Au final, en 2004, le Front national obtenait 156 sièges de conseillers régionaux.

Cette fois, le Front national dépasse les 6 millions d'électeurs. Une nouvelle dimension. Le tournant a été amorcé en 2012, avec le précédent record. Depuis, le FN remonte de manière spectaculaire dans les sondages et dans les élections intermédiaires. En mars dernier, pour les élections départementales, plus de 4,1 millions d'électeurs avaient voté Front national. Lors des récentes élections européennes, ils étaient plus de 4,7 millions.

"Rien ne pourra nous arrêter", a affirmé dimanche soir Marine Le Pen. La chef de file de l'extrême droite a évoqué "la montée inexorable" de son parti, "élection après élection" appelant "les Français de toutes origines" à rejoindre les rangs des "comités Bleu Marine" qui "se constitueront" dans "les semaines qui viennent dans tout le pays".

I. V. avec AFP