BFMTV

Présidentielle 2017: "Montebourg veut redéfinir un projet de gauche"

Arnaud Montebourg profite du climat contestataire ambiant pour revenir dans le jeu politique et s'ériger en une véritable alternative aux "partis moribonds". Quand? Dès 2017 évidemment!

"S’il y a des responsabilités à prendre, je les prendrai". Le message est clair et direct dans la bouche d'Arnaud Montebourg dimanche 8 mai sur France 2. En quelques mots bien pesés, l'ex-ministre du Made in France fait son entrée dans la liste, de plus en plus conséquente, des "potentiels candidats à la présidentielle 2017". Tout du moins dans celle des ambitieux. Pas vraiment une surprise non plus puisque cela fait déjà quelques mois que l'ancien ministre du Redressement productif ne cache plus son intention revenir dans le jeu politique après un passage au sein de l'entreprise Habitat, comme l'explique L'Obs.

Beuvray comme point de départ

Mais depuis son départ du gouvernement avec dans ses bagages Benoît Hamon et Aurélie Filippetti au lendemain d'une fête de la Rose animée à Frangy, Arnaud Montebourg n'a jamais mis le couvercle sur ses ambitions. "Il est préoccupé par la situation du pays, rapporte Patrice Prat, l'un de ses proches. Il y a un grande vide concernant les projets pour la France qu'il faut avant tout combler".

Des idées qu'Arnaud Montebourg prévoit d'évoquer lors de la traditionnelle ascension du Mont Beuvray lundi 16 mai, celui de la Pentecôte. 

Même si le frondeur Philippe Baumel, autre acolyte de Montebourg, se refuse à parler de "pré-campagne présidentielle" et assure que l'ex-ministre est surtout "dans une période de réflexion forte", le planning d'Arnaud Montebourg semble pourtant savamment orchestré.

Pourtant, après son interview télévisée du 8 mai et les tweets de mise en appétit sur Beuvray, deux nouvelles associations devraient se charger de promouvoir ses idées et son livre devrait quant à lui paraître en septembre prochain, rapporte L'Obs

Une alternative aux "partis moribonds"

Quoiqu'il en soit candidat ou non en 2017, ses proches (Patrice Prat, Philippe Baumel, Christian Paul, Laurent Baumel et François Kalfon en tête) qui oeuvrent pour leur poulain sur le terrain médiatique comme le mentionne Le Figaro, estiment que Arnaud Montebourg est LA véritable alternative aux "partis moribonds".

"Arnaud veut tenter de redéfinir un projet de gauche", assène Philippe Baumel tandis que Patrice Prat voit en lui "un éclaireur (...) doté d'un vrai courage en politique et d'un vrai volontarisme (...), qui a les capacités pour nous aider à résister et rassembler."

Aurore Coulaud