BFMTV

Macron favorable à une intervention militaire en Syrie après l'attaque chimique

Sur le plateau de L’Emission politique ce jeudi soir, Emmanuel Macron a jugé qu’il fallait "une intervention militaire en Syrie, sous l’égide des Nations Unies" s’il était avéré que le régime de Bachar al Assad était responsable de l’attaque chimique qui a fait des dizaines de morts parmi les civils ces derniers jours.

Il faudra "sanctionner ce qui a été fait", en fonction des résultats d’une éventuelle enquête. Interrogé sur le fait que la Russie mettrait certainement son veto à un projet d’intervention contre le régime syrien, le candidat d’En Marche! a rétorqué:

"Je n’en suis pas sûr. Nous devons convaincre tout le monde autour de la table du conseil de sécurité".

"Ni vous ni moi n'avons la solution"

Tout en accusant Bachar al-Assad de "crimes contre l’humanité", Emmanuel Macron a toutefois assuré qu’il ne souhaitait pas une intervention qui déstabilise la région. Il a précisé:

"En Libye et en Irak, on a chassé un tyran et on a eu quoi? La loi de la jungle".

Pour l’ex-ministre de l’Economie, l’idéal serait "une transition avec Bachar al-Assad et ses représentants pour pouvoir le sortir du régime syrien". Mais Emmanuel Macron a néanmoins reconnu: "Ni vous ni moi n’avons la solution politique de l’après-Bachar al-Assad".
G. de V.