BFMTV

Au son de L'Ode à la joie, Macron savoure sa victoire au Louvre

Elu président de la République face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron a traversé la cour, seul, le visage grave

Elu président de la République face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron a traversé la cour, seul, le visage grave - Stringer - AFP

A peine élu président de la République française, Emmanuel Macron s'est rendu dans la cour du Louvre à Paris, où il a prononcé son grand discours face à plusieurs dizaines milliers de ses supporters.

La mise en scène se voulait à la hauteur du défi, immense, qui l'attend désormais. Le nouveau président Emmanuel Macron est arrivé ce dimanche soir peu après 22h30, au son de L'Ode à la joie de Beethoven, l'hymne européen, dans la cour du Louvre à Paris, où l'attendaient plusieurs dizaines de milliers de ses partisans.

Largement vainqueur du second tour de la présidentielle face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron a traversé la cour, seul, le visage grave, pour se diriger à la tribune où il a été accueilli par des applaudissements nourris.

Défendre l'"esprit des Lumières"

Une fois sur scène, face à la pyramide du Louvre, celui qui va devenir le plus jeune Président de l'histoire de notre pays a d'abord juré de "protéger la République", en s'adressant aux Français lui ayant accordé leurs suffrages dans une logique de "Front républicain":

"Vous vous êtes engagés, et je ne sais qu’il ne s’agit pas là d’un blanc-seing. Je veux avoir un mot pour ceux qui ont voté pour défendre la République. Je sais nos désaccords et les respecterai. Je protégerai la République."

Le nouveau Président s'est également tourné vers les électeurs de Marine Le Pen, avant d'évoquer l'international et "l'esprit des Lumières":

"Ils ont exprimé une colère, un désarroi et parfois des convictions. Je ferai tout pour qu’ils n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes. (...) L'Europe et le monde attendent que nous défendions l'esprit des Lumières". Il a ajouté: "Ils attendent que la France les étonne. Vous avez choisi l'audace, cette audace nous la poursuivrons".

"J'aurai encore et encore besoin de vous"

Emmanuel Macron a terminé son discours par une promesse, celle du changement. Et pour ça, celui qui achève tout juste la bataille de la présidentielle est déjà tourné vers celle des législatives. Il a ainsi demandé à ses partisans de se mobiliser pour les législatives pour former une "majorité de changement".

"Cette majorité de changement c'est ce à quoi le pays aspire et c'est ce qu'il mérite", a affirmé Emmanuel Macron, lançant encore: "cette majorité de changement, c'est cela que j'attends de vous dans six semaines, car j'aurai encore et encore besoin de vous".

J.B