BFMTV

Pollution: Delanoë vante son action... dans une quinte de toux

Bertrand Delanoë défend son bilan, et notamment sur la pollution à Paris, à quelques jours des élections municipales.

Bertrand Delanoë défend son bilan, et notamment sur la pollution à Paris, à quelques jours des élections municipales. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au micro de BFMTV, le maire de Paris a défendu sa politique en faveur des transports en commun, et rappelle qu'il a décidé de "rendre gratuits l'usage de Vélib et Autolib" ce jeudi.

A dix jours des élections municipales, Bertrand Delanoë est intervenu sur BFMTV pour évoquer la pollution, qui atteint ces jours derniers des pics d'alerte à Paris mais aussi dans une bonne moitié de la France. En cause, les PM10, des particules dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres – autrement appelées "particules fines".

"Les particules fines, par une nouvelle politique de déplacement depuis 13 ans, ont baissé de 35% à Paris", assure Bertrand Delanoë. "Qu'est-ce que cela serait si on n'avait pas fait le tram, la priorité aux transports en commun, à Vélib et à Autolib?", s'est demandé le maire de Paris, soudainement pris d'une quinte de toux.

"On m'a beaucoup critiqué, mais mes mesures sont efficaces"

Même s'il s'apprête à passer la main dans quelques jours, le maire de Paris affirme "faire [s]on boulot jusqu'au bout, notamment en travaillant sur la pollution" (...) En cas d'alerte, il faut être réactif. C'est pour cela que j'ai décidé hier [mercredi] de rendre gratuits aujourd'hui [jeudi] l'usage de Vélib' et d'Autolib' pour les abonnés, le stationnement résidentiel aussi."

Et l'édile d'envoyer une dernière pique, en forme de petite vengeance face à ses détracteurs: "On m'a beaucoup critiqué pour les mesures que j'ai prises depuis 13 ans, mais elles ont des effets efficaces! Encore faut-il les poursuivre, et même sans doute les amplifier." Avis à celle qui lui succèdera.

A. K.