BFMTV

Nice: Christian Estrosi réélu sans surprise pour un troisième mandat

Christian Estrosi, le 9 juin 2020 à Nice

Christian Estrosi, le 9 juin 2020 à Nice - Valery Hache

Arrivé très largement en tête du premier tour des municipales, l'élu Les Républicains a largement confirmé au second avec 59,3% des voix, pour s'offrir un troisième mandat d'affilée dans son fief.

Au soir du premier tour, c'est un résultat qui semblait ne faire aucun doute. Encore fallait-il confirmer, dans une élection municipale tronquée par une crise sanitaire et économique inédite. C'est désormais chose faite: Christian Estrosi a été largement réélu maire de Nice ce dimanche soir, et exécutera un troisième mandat d'afillée dans sa ville de coeur.

Avec 59,3% des voix, il devance la tête de liste du Rassemblement national Philippe Vardon (21,3%). L'écologiste Jean-Marc Governatori arrive en troisième position (19,4%).

Troisième mandat

En ballotage favorable avec 47,62% des voix obtenues le 15 mars dernier, l'actuel maire de Nice disposait d'une avance on ne peut plus confortable face à Philippe Vardon (16,7% au premier tour) et à Jean-Marc Governatori (11,3%).

Élu pour la première fois en 2008 à Nice puis réélu en 2014, l'ancien ministre de l'Industrie sous la mandature de Nicolas Sarkozy a un temps laissé la main à son adjoint, Philippe Pradal, après avoir remporté les élections régionnales à la fin de l'année 2015.

Mais après moins de deux années aux commandes de la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur, il a démissionné de son poste pour redevenir maire de Nice en mai 2017, invoquant notamment la "meurtrisure" causée par l'attentat du 14-Juillet 2016 sur la Promenade des Anglais, qui avait coûté la vie à 86 personnes et fait des centaines de blessés.

Jérémy Maccaud