BFMTV

Municipales: la victoire à Béziers "n'est pas celle du FN"

Le nouveau maire de Béziers estime que sa victoire est "locale".

Le nouveau maire de Béziers estime que sa victoire est "locale". - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le nouveau maire de Béziers Robert Ménard estime que sa victoire de dimanche est avant tout "locale" et ne peut donc être revendiquée par le parti de Marine Le Pen.

Robert Ménard ne veut pas se faire voler sa victoire. Lundi, au lendemain de son élection à la tête de Béziers, dans l'Hérault, l'ancien journaliste a affirmé que son succès n'était pas "une victoire du Front national", mais "une victoire des citoyens contre la classe politique". "Personne ne peut assimiler ce qui s'est passé à Béziers à une victoire du Front national", a déclaré l'ancien président de Reporters sans frontières sur RTL.

Une victoire largement revendiquée

Il faut dire que l'ancien journaliste était soutenu par plusieurs partis politiques, aujourd'hui avides de revendiquer son succès électoral. Sa liste "Choisir Béziers" avait l'appui du Front national, de Debout la République (voir le tweet ci-dessous), mais aussi du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers et du Rassemblement pour la France de Christian Vanneste.

Bravo à #Beziers2014 et à Robert Ménard #DLR est très fier de sa victoire et d'entrer en force au conseil municipal avec lui !
— Debout la République (@DLR_Officiel) 30 Mars 2014

"Marine Le Pen a envie, et elle a raison, de ramener cette victoire à son parti, tous les partis le font. Vous savez, hier, (le président de Debout la République, ndlr) Nicolas Dupont-Aignan m'a appelé de la même façon", a ainsi indiqué Robert Ménard. "Je suis ravi pour eux, je les remercie, mais encore une fois, cette victoire est d'abord une victoire locale", a-t-il ajouté.

M. K. avec AFP