BFMTV

Municipales à Paris: Mounir Mahjoubi "encourage" Agnès Buzyn à parler

Photo d'illustration

Photo d'illustration - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Mounir Mahjoubi espère une intervention "aujourd'hui ou demain" d'Agnès Buzyn à propos du maintien ou non de sa candidature dans la course à la mairie de la capitale.

Alors que le second tour des élections municipales est prévu le 28 juin, le doute plane toujours au-dessus du scrutin parisien quant à la poursuite de la campagne d'Agnès Buzyn. L'ancienne ministre de la Santé, dont la position a été fragilisée par ses déclarations au Monde concernant la crise du coronavirus, était censée réunir ses têtes de liste ce mardi matin. Mais cette réunion a finalement été annulée. La question du maintien de la candidature d'Agnès Buzyn continue donc de se poser. 

Interrogé ce matin sur Sud Radio, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'État chargé du Numérique qui a un temps visé la mairie de Paris, a assuré qu'il "y aura des listes LaREM à Paris". Le député assure cependant ne pas savoir avec certitude si oui ou non Agnès Buzyn sera là pour les mener.

"J'espère qu'Agnès Buzyn sera là, et je pense qu'elle sera là, a-t-il déclaré. Je l'encourage à parler, je l'encourage à nous dire, à tous les Parisiens, à dire ce qu'elle veut faire, comment elle va le faire (...) J'espère qu'elle va parler aujourd'hui, je pense qu'elle va le faire aujourd'hui ou demain."

"Je veux que Cédric Villani et Agnès Buzyn se retrouvent"

Mounir Mahjoubi, qui avait un temps soutenu la candidature de Cédric Villani avant de rallier Benjamin Griveaux, a par ailleurs invité le candidat dissident à se joindre à la campagne de la majorité. 

"Qu'elle y aille ou qu'elle n'y aille pas, même si cela n'est pas une option, de toute façon, il faut qu'on se retrouve avec Cédric Villani", a assuré le secrétaire d'État. "Je veux que Cédric Villani et Agnès Buzyn, que LaREM, se retrouvent."

Lors du premier tour des élections municipales à Paris, Agnès Buzyn était arrivée en troisième position, derrière Anne Hidalgo (29%) et Rachida Dati (22%), avec environ 17% des voix. Cédric Villani avait quant à lui rassemblé 7% des suffrages.

Juliette Mitoyen