BFMTV

Municipales à Paris: Anne Lebreton officialise sa candidature à l'investiture LaREM

Anne Lebreton est maire-adjointe dans le 4e arrondissement de Paris.

Anne Lebreton est maire-adjointe dans le 4e arrondissement de Paris. - AFP

Maire-adjointe dans le 4e arrondissement, Anne Lebreton annonce ce lundi être candidate à l'investiture LaREM, en vue des élections municipales à Paris.

Anne Lebreton se lance dans la course aux municipales. L'adjointe au maire du 4e arrondissement s'est officiellement lancée ce lundi, en annonçant sa candidature à l'investiture du parti présidentiel. À dix mois des municipales prévues en mars 2020, trois marcheurs ont déjà fait acte de candidature (Cédric Villani, Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux) et un quatrième, Hugues Renson, a dit réserver sa décision pour après les européennes du 26 mai.

"Cela peut faire la différence d'être une élue locale, d'avoir une expérience d'élue locale au service des gens. C'est une proposition différente", a expliqué Anne Lebreton, à BFM Paris. "C'est important pour la République en marche de répondre à cette promesse de renouvellement, de féminisation et de pouvoir porter des profils qui ne sont pas classiques."

"Au-delà du clivage droite-gauche"

"Ma candidature s'inscrit dans la promesse de pragmatisme, (...) au-delà du clivage droite-gauche", a ajouté auprès de l'AFP l'élue, dont la candidature était prévue depuis des semaines.

Parmi ses propositions: un "très grand plan piéton" parce qu'"on a besoin de récupérer nos trottoirs, de les pacifier", un renforcement du plan vélo pour encourager les habitants à utiliser ce moyen de transport, ou encore comme évoqué auprès du Parisien, la mise en place d'"îlots de fraîcheur à cinq minutes à pied de chaque Parisien".

Présentée en début d'année, les propositions de "Paris&Moi" - vaste enquête menée par les militants LREM sur les besoins des habitants - seront la base de son programme, a assuré auprès de l'AFP l'élue.

Les candidatures se bousculent

Tous partis confondus, de nombreux candidats postulent déjà pour la mairie de Paris: à droite (Jean-Pierre Lecoq, Rachida Dati et Marie-Claire Carrère-Gée), chez les communistes (Nicolas Bonnet-Oulaldj), tandis que chez EELV, une primaire devra départager le chef de file des Verts au Conseil de Paris, David Belliard, au porte-parole du parti, Julien Bayou.

A leurs côtés s'ajoutent des candidatures non partisanes comme celle de l'ex-communicant du président François Hollande, Gaspard Gantzer, ou celle de l'élu du XVIIIe arrondissement Pierre-Yves Bournazel (avec Les Républicains et Indépendants au conseil municipal de Paris et avec Agir, allié d'En Marche à l'Assemblée nationale).

Carole Blanchard avec AFP