BFMTV

Les 18-25 ans voteraient autant RN que LaREM aux européennes, selon une enquête de l'Ifop

Nathalie Loiseau et Jordan Bardella

Nathalie Loiseau et Jordan Bardella - JOEL SAGET / AFP

Seulement 23% des 18-25 ans prévoient de se rendre aux urnes pour les européennes le 26 mai.

Les élections européennes approchent à grands pas... mais ne semblent pas intéresser les jeunes Français. Si 79% des 18-25 ans sont inscrits sur les listes électorales, seulement 23% prévoient de se rendre aux urnes le 26 mai, selon une enquête de l'Ifop*, publiée ce jeudi, pour l'Anacej (Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes) et Jeunes européens. 

Concernant les intentions de vote des jeunes, ce sont les listes du Rassemblement national et de La République en marche qui sont en tête, avec 19% d'intentions de vote chacune. Viennent ensuite les listes d'Europe Ecologie Les Verts (16%) et de La France Insoumise (12%). Les partis historiques semblent peu plébiscités, avec seulement 9% pour Les Républicains et 4% pour le Parti Socialiste associé au mouvement Place Publique de Raphaël Glucksmann. 

Un vote sanction pour la politique européenne

Les jeunes qui iront voter le feront principalement pour des enjeux européens (54%) plutôt que pour des enjeux nationaux (46%). La majorité des 18-25 ans désirent, en outre, exprimer leur désaccord sur la manière dont est dirigée l'Union européenne. 

Le taux d'abstention s'expliquerait principalement par le fait que les jeunes considèrent que les élections ne changeront rien à la société (23%) ou à leur situation (20%), parce qu'ils seront en week-end, congé ou déplacement (22%) ou par méconnaissance des candidats et listes (20%).

Les 18-25 seraient plus susceptibles d'aller voter si leurs idées se retrouvaient dans le programme de l'une des listes (77%), s'ils comprenaient davantage le fonctionnement de l'Union européenne (70%) et si le vote blanc était pris en compte dans le décompte des suffrages exprimés (67%). 

Une méconnaissance de l'Union européenne

L'enquête permet également de savoir que les jeunes s'informent sur la campagne des européennes principalement par le biais de la télévision (58%), des discussions en famille (35%) et des sites internet d'information (30%). 

Si la majorité des jeunes affirme connaître le nom des institutions européennes, 69% se disent mal informés sur l'Union européenne. Ils sont, en outre, seulement 29% à avoir confiance dans les institutions européennes, contre 71% dans les institutions nationales. Les jeunes représenteraient moins de 10% du corps électoral français, selon Jean-Philippe Dubrulle, chef de groupe à l'Ifop.

*L'enquête a été menée selon la méthode des quotas auprès de 1.498 personnes représentatives de la population, âgées de 18 à 25 ans, par un questionnaire auto-administré en ligne du 15 au 24 avril.

Clément Boutin avec AFP