BFMTV

DSK peut être candidat s'il le souhaite, dit Borloo

BFMTV
Dominique Strauss-Kahn peut être candidat à l'élection présidentielle s'il est innocenté, a déclaré vendredi Jean-Louis Borloo, possible candidat centriste.

Selon le New York Times, les accusations portées contre l'ancien favori des sondages, inculpé pour agression sexuelle à New York, sont sur le point de s'effondrer après la découverte d'informations susceptibles de discréditer la plaignante.

"Si ça se déroule comme on le suppose, un retrait de l'accusation (...) qu'est-ce qui l'empêche de revenir s'il en a la force et l'envie ?", s'est interrogé Jean-Louis Borloo sur I>Télé et Radio Classique.

"Il est membre du PS, il a manifesté l'intérêt pour cette fonction", a-t-il ajouté. "J'ignore absolument son état d'esprit mais je ne vois pas, s'il le souhaitait, ce qui l'en empêcherait en tous les cas."

Le dépôt des candidatures à la primaire socialiste s'est ouvert le 28 juin et doit prendre fin le 13 juillet à minuit. Pour l'heure, cinq socialistes sont candidats.

Selon le New York Times, les procureurs ont rencontré jeudi les avocats de Dominique Strauss-Kahn et les parties discutent de l'opportunité d'abandonner les accusations de "crime" (felony). Procureurs et avocats de la défense doivent retourner ce vendredi à la Cour suprême de l'Etat de New York.

De source proche de l'enquête, on confirme à Reuters que la crédibilité de la femme de chambre était mise en doute.

Elizabeth Pineau et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

REUTERS