BFMTV

Collomb assure qu'il continuera à aider Macron et Philippe

Gérard Collomb a confirmé son départ du ministère de l'Intérieur mardi.

Gérard Collomb a confirmé son départ du ministère de l'Intérieur mardi. - Bertrand Guay - AFP

Malgré un départ précipité et une passation de pouvoir glaciale, Gérard Collomb maintient qu'il n'a "rien à reprocher à Emmanuel Macron".

Après avoir passé le relais ce mercredi à Edouard Philippe, l'ancien ministre de l'Intérieur est arrivé à Lyon dans l'après-midi. Avec assurance, Gérard Collomb a déclaré que son départ de Beauvau n'avait pas déclenché de crise politique: "Le président et le Premier ministre vont me remplacer et peut-être choisir une nouvelle équipe." Une deuxième phase du quinquennat s'enclenche et Gérard Collomb affirme: "Je n’ai rien à reprocher à Emmanuel Macron, je veux qu’il réussisse. Je l’aiderai à transformer la France."

Celui qui a longtemps été considéré comme le relais discipliné de la parole élyséenne se dit confiant pour l'avenir et serein sur ses rapports avec l'exécutif. "L’interaction entre les collectivités locales et l’Etat est absolument fondamentale. Il est important que là ou je serai demain, je puisse travailler avec tous les territoires pour aider l'Etat à mener son action".

De son côté, Emmanuel Macron a également repoussé l'idée d'un pouvoir ébranlé. "Il y a des institutions, un gouvernement au travail et au service du peuple français. Pas de crise politique", a-t-il affirmé.

A.L.