BFMTV

Cazeneuve: "la France n'a pas peur"

Caseneuve, Ministre de l'intérieur

Caseneuve, Ministre de l'intérieur - DR

Le ministre de l'Intérieur a réagi à l'appel que l'Etat islamique a lancé lundi à ses partisans à tuer des citoyens, notamment Américains et Français.

"La France n'a pas peur". Lundi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a tenu à réagir aux menaces jihadistes contre la France. "Cet appel au meurtre témoigne de la barbarie de ces terroristes", a lancé le ministre, mais "la France n'entend pas céder au piège des terroristes", a-t-il ajouté.

Mais Bernard Cazeneuve a également tenté de rassurer, en assurant que le gouvernement prend "aujourd'hui 100% de précautions". Il a ainsi souligné l'efficacité du plan Vigipirate.

Le ministre a enfin rappelé qu'il y avait eu 110 interpellations de présumés jihadistes en France depuis le 1er janvier, dont 74 mises en examen, et que des filières de recrutement pour le jihad avaient été "démantelées"

"Pas une surprise"

"Ce qui est nouveau, c'est la volonté de passage à l'acte individuel", estime Sébastien Pietrasanta, rapporteur du projet de loi antiterroriste. Le député socialiste estime en revanche que ce n'est "pas une surprise" de voir Daesh proférer de telles menaces.

Le projet de loi contre le terrorisme qui a déjà été adopté par l'Assemblée nationale sera examiné au Sénat en octobre. Il prévoit notamment une interdiction administrative de sortie du territoire pour les Français suspectés de partir faire le jihad et de bloquer les sites qui font l’apologie du terrorisme.

E. M. et K. L.