BFMTV

Cathédrale de Nantes: Le Maire assure que "l'État prendra à sa charge la restauration"

Le ministre de l'Économie a estimé que l'édifice était "notre culture" et que l'État répondra présent financièrement.

Ce lundi matin, deux jours après l'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé que "l'Etat prendra à sa charge la restauration" de l'édifice.

"L’État répondra présent, il était présent dès le jour de l’incendie puisque le Premier ministre (Jean Castex, ndlr) s’est rendu sur place avec le ministre de l’Intérieur et la ministre de la Culture (Gérald Darmanin et Roselyne Bachelot, ndlr) et il répondra financièrement. C’est une obligation pour l’État, c'est sa propriété, c’est notre culture, nous répondrons présent", a-t-il ajouté.

L'enquête au point mort

Ancien habitant de Nantes, le ministre s'est également montré affecté par le sinistre qui a touché l'édifice religieux.

"Je veux exprimer mon émotion, j’ai habité six mois à Nantes et il se trouve que je connais bien cette cathédrale, j’ai eu l’occasion d’écouter cet orgue absolument magnifique du XVIIe siècle, c’est une grande tristesse de le voir réduit en cendres comme cela."

À l'heure actuelle, l'enquête est au point mort. Un homme qui avait été placé en garde-à-vue a été remis en liberté dimanche soir, et la raison des départs de feu, au nombre de trois, sont encore inconnus.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV