BFMTV

Barrage sur l'A1: la droite s'indigne et demande des comptes

Manifestation sur l'autoroute A1 près de Roye le 29 août 2015.

Manifestation sur l'autoroute A1 près de Roye le 29 août 2015. - Philippe Huguen - AFP

Plusieurs voix de l'opposition se sont indignées, samedi, du blocage de l'autoroute A1 dans la Somme. Des gens du voyage demandaient depuis vendredi soir que le fils d'une victime de la fusillade de Roye puisse assister aux obsèques de leur père. Et ils ont obtenus gain de cause.

Ils ne mâchent pas leurs mots. Xavier Bertrand, Thierry Mariani des Républicains et Steeve Briois du Front national ont exprimé samedi leur indignation après le blocage de l'autoroute A1 par les gens du voyage. Ces derniers réclamaient l'autorisation, pour le fils d'une des victimes de la fusillade de Roye mardi dernier, de venir assister aux funérailles de son père, qui auront lieu lundi. Le barrage a finalement été levé samedi midi, après une décision de justice favorable.

Xavier Bertrand, tête de liste Les Républicains dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie aux régionales, a demandé samedi des comptes à Manuel Valls dans une lettre au Premier ministre, transmise à la presse. "Une telle manifestation, un tel blocage, sont inacceptables, et en tous points contraires à l'État de droit", s'est-il emporté.

"Dans quel pays on accepte un tel bordel?"

Selon lui, "au-delà des conséquences gravissimes pour les automobilistes, nombreux en ce week-end de retour de vacances, cet événement aura aussi des conséquences économiques réelles, s'agissant de la remise en état des voies et des moyens liés à l'organisation de la reprise du trafic".

Le député Les Républicains Thierry Mariani s'est aussi exprimé sur la question sur BFMTV. "Qu'on bloque une autoroute pour faire sortir quelqu'un de prison! Excusez-moi mais dans quel pays sommes-nous? Dans quel pays, je pèse mes mots, on accepte un tel bordel? Je n'en connais pas", s'est-il insurgé.

Avant d'ajouter, "comment on peut accepter de négocier avec des gens qui veulent faire sortir un délinquant de prison? Il suffisait de laisser faire la justice toute seule. Les juges sont humains, pour assister aux obsèques d'un proche, il était normal qu'il sorte".

Des actes "surréalistes" et "odieux"

Le Front national a quant à lui dénoncé, dans un communiqué du maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois, des actes "surréalistes" et "odieux qui défient l'autorité de l'État et violent les libertés de nos concitoyens". Le FN y voit "la conséquence du désarmement matériel et moral des forces de police et du laxisme incroyable de l'État dit de droit, qui laisse s'installer dans l'espace public la tyrannie des communautés" et demande au gouvernement de "tourner le dos à toute forme de laxisme".

E. M. avec AFP