BFMTV

Assemblée: la proposition des Insoumis de supprimer le drapeau européen balayée en commission

L'amendement à la proposition de résolution co-signé par Jean-Luc Mélenchon a provoqué un tollé.

Les 17 députés du groupe France insoumise ont déposé un amendement à une proposition de résolution visant à interdire le drapeau européen dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. La résolution a été adoptée en commission des lois ce mercredi à la mi-journée, mais sans modification: l'amendement a été balayé d'emblée.

Il visait à clarifier les droits de l'opposition à l'Assemblée nationale et prévoyait que "seuls peuvent être présents dans l'hémicycle le drapeau tricolore (...) et le drapeau de l'Organisation des Nations unies". "La France n'est pleinement en phase avec son projet politique historique d'indépendantisme et de promotion de la paix que si elle dépasse tout ancrage régional et zonal", stipulait l'amendement, qui a provoqué un tollé, notamment au sein de la majorité.

"C'est un débat trop politique pour être débattu en commission des lois", a estimé la rapporteure Yaël Braun-Pivet lorsque le sujet a été évoqué en commission. Elle n'a pas jugé souhaitable d'"élargir" la portée de cette résolution pour modifier le règlement de l'Assemblée. 

Mélenchon renvoyé à son ancien mandat d'eurodéputé

La République en marche a d'ailleurs trouvé sa punchline pour attaquer Jean-Luc Mélenchon, qui était co-signataire de l'amendement.

"Est-ce qu'il était si dérangé par le drapeau de l'Union européenne sur sa fiche de paie d'eurodéputé?" a interrogé en commission Sacha Houlié, député de la Vienne.
"Le drapeau européen dérangeait moins @JLMelenchon quand il figurait sur sa fiche de paie de député européen", avait ironisé un peu plus tôt Benjamin Griveaux sur Twitter. 

"Même le FN n'a jamais osé"

"Même le FN n'avait jamais osé", s'est offusqué un autre député de la majorité sur Twitter, Pieyre-Alexandre Anglade. Le Front national n'a pas osé cette proposition mais a donné raison aux Insoumis mercredi. 

"Nous sommes dans l'Assemblée nationale française, c'est normal qu'il n'y ait que le drapeau français, je pense que l'on soutiendra cet amendement oui (...). On n'en a pas discuté", a expliqué le député Louis Aliot sur LCI.

Dès son arrivée à l'Assemblée en juin, Jean-Luc Mélenchon s'était agacé de la présence du drapeau bleu et étoilé dans l'hémicycle. François de Rugy avait répondu lors de son élection à la présidence en défendant un "symbole d'une paix durable" qui a "toute sa place".

"Je ne sais pas où est-ce qu'ils sont allés chercher cette histoire du drapeau français et de l'ONU", a encore déclaré mercredi le président de l'Assemblée. "Est-ce que vous avez vu au fronton des mairies le drapeau de l'ONU?, Personne ne l'a jamais vu nulle part", a-t-il lancé sur LCP.
Charlie Vandekerkhove avec AFP