BFMTV

Affaire DSK: le mea culpa de Debré

-

- - -

Après avoir qualifié DSK d'homme «peu recommandable» au moment de son inculpation, le député UMP de Paris Bernard Debré concède ce vendredi qu'il a parlé «trop vite», alors que le dossier d'accusation semble s'écrouler.

Le député de Paris avait provoqué un tollé en affirmant, quelques heures après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New-York, que ce dernier était un « homme peu recommandable ». Après les révélations du New-York Times ce vendredi, Bernard Debré fait son mea culpa sur BFMTV: « Je reconnais tout à fait que je suis allé trop vite (...) si les faits se révèlent exacts sur la vie de cette femme, elle a quand même berné tous les gens qui travaillent au Sofitel. J'ai sur-réagi parce que j'ai trouvé, connaissant une partie de l'affaire Banon et un certain nombre de choses, que c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ». Il ajoute que « s'il n'est pas condamné aux Etats-Unis, il (...) pourrait » se présenter à la primaire socialiste. « Mais je ne suis pas tout à fait sûr que les socialistes le désirent, ni les Français. S'il est lavé de tous soupçons, c'est aux socialistes et à lui de voir s'il peut se présenter. Cela m'étonnerait quand même », nuance-t-il.

La Rédaction