BFMTV

58 suicides dénombrés au sein de l'Education nationale au cours de l'année 2018-2019

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale - AFP

Onze suicides ont été enregistrés dans l'Education nationale depuis la rentrée scolaire de septembre 2019.

Le ministère de l'Education nationale a indiqué ce mercredi que 58 suicides ont été dénombrés au sein des personnels de l'Education nationale sur l'année scolaire 2018-2019. Il s'agit de 37 hommes et 21 femmes.

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2019, le ministère a indiqué que 11 suicides avaient été enregistrés. Ces chiffres concernent l'ensemble du personnel enseignant et du personnel administratif.

Le nombre total des personnels de l'Education nationale est de 992.000. Le ministère précise notamment que le taux de suicide est de 5,85 personnes pour 100.000, ce qui est moins important qu'à l'échelle de la population globale. En 2014, le taux de suicide moyen en France était plus élevé puisqu'il était de 14,9 personnes pour 100.000 personnes, selon l’Observatoire national du suicide.

"Beaucoup de mesures à mettre en oeuvre"

Les membres de l'Education nationale - professeurs et instituteurs- qui s'étaient rassemblés ce mercredi peu après la réunion du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) entendent alerter le ministère sur les conditions de travail difficiles dont ils souffrent.

"Il faut faire le point sur les maladies professionnelles, sur les accidents dus à l'épuisement professionnel (...) Et ensuite il faut vraiment penser rapidement à des mesures de prévention, en termes de médecine, de conditions de travail, de possibilités pour les personnels d'avoir des lieux pour s'exprimer et surtout un accompagnement au quotidien", a expliqué à notre antenne Francette Popineau secrétaire générale de SNUIpp-fsu.

Pour Francette Popineau, à l'origine du rassemblement de ce mercredi après-midi, beaucoup de mesures sont à mettre en oeuvre : "Nous attendons des choses évidemment concrètes", conclut-elle.

Une réunion entre les représentants du ministère et ceux des professeurs se tient ce mercredi après-midi et devrait durer jusqu'à 18 heures.

Zahra Boutlelis avec Manon Fossat