BFMTV

ZSP: Valls et Taubira dressent un premier bilan à Lyon

e quartier des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, classé ZSP

e quartier des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, classé ZSP - -

Le ministre de l'Intérieur devrait annoncé, lundi, le renforcement des effectifs dans plusieurs Zones de sécurités prioritaires.

Manuel Valls et Christiane Taubira dressent lundi à Lyon un premier bilan des Zones de sécurité prioritaires (ZSP), mises en place pour lutter contre la délinquance ancrée dans les quartiers difficiles et pour lesquelles ils devraient annoncer des "moyens".

Elus, responsables associatifs, policiers et gendarmes vont "confronter leurs expériences" des 15 premières ZSP, créées depuis septembre 2012 par le ministre de l'Intérieur qui, à plusieurs reprises, a souligné leurs "bons résultats".

"Ce n'est pas un coup de bluff, pas une marque", avait souligné Manuel Valls le mois dernier en évoquant ces ZSP, qui sont actuellement au nombre de 64.

" Un laboratoire de bonnes pratiques"

Le ministre estime aujourd'hui que "les premiers résultats sont là" et assure même que: "les ZSP sont un laboratoire de bonnes pratiques applicables partout", dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France ce lundi.

"Notre société fait face à une délinquance en perpétuelle mutation. Elle est plus violente et implique des individus de plus en plus jeunes. Elle se déplace vers de nouveaux territoires jusqu'à présent plus ou moins épargnés. Nous avons donc fait du sur-mesure pour que les ZSP (...) répondent aux véritables problématiques de la délinquance: violences, trafics, cambriolages, incivilités...", explique Manuel Valls.

Effectifs renforcés

Le ministre devrait ainsi annoncer lundi à Lyon, que près de 2.500 policiers sortiront fin 2013 des écoles, contre 500 il y a un an. Et plusieurs ZSP devraient voir leurs effectifs renforcés au 1er septembre, selon le directeur général de la police nationale, Claude Baland.

De même, très récemment, il a été annoncé aux syndicats de police que la prime de résultats exceptionnels pour les policiers et les gendarmes instituée par Nicolas Sarkozy lors de son premier passage à l'Intérieur - 25 millions d'euros par an - serait en partie distribuée "collectivement" dans les ZSP.

Des résultats probants

Les 64 ZSP, qui ont toutes des objectifs de lutte contre la délinquance personnalisée, sont principalement situées dans le Nord et le Sud de la France ainsi que dans le bassin grenoblois et en région parisienne.

En janvier, il a été annoncé une baisse de 42% des violences urbaines dans les quartiers Nord d'Amiens (Somme) secoués par des émeutes l'été dernier. Les vols dans les voitures y ont diminué de 40% et les cambriolages de 27%, selon l'Intérieur.

A Barbès, un quartier chaud de la capitale, la préfecture de police de Paris a elle aussi pointé les "résultats probants" notamment contre les le trafic de stupéfiants et les vendeurs à la sauvette. Mais elle s'est attirée une charge du syndicat de police Alliance selon lequel la délinquance s'est "déplacée" un peu plus loin et qui a évoqué, sans être démenti, un "doublement des cambriolages".


A LIRE AUSSI:

>>Marseille: "Il faut en finir avec ces trafics", réagit Manuel Valls

>>Taubira envisage de rendre des terres aux descendants d'esclaves

>>Paris: un nouveau plan d'action contre les cambriolages