BFMTV

Paris: un nouveau plan d'action contre les cambriolages

Un plan spécifique a été mis en place en mars, pour lutter contre les cambriolages et vols à la tire dans les transports, basé notamment sur la vidéo et la présence accrue de policiers sur le terrain.

Un plan spécifique a été mis en place en mars, pour lutter contre les cambriolages et vols à la tire dans les transports, basé notamment sur la vidéo et la présence accrue de policiers sur le terrain. - -

Un plan spécifique de lutte contre les cambriolages, "en progression" à Paris depuis le début de l'année, a été mis en place en mars, basé notamment sur la vidéo et la présence accrue de policiers sur le terrain.

Hausse des cambriolages et des vols à la tire dans les transports, le préfet de police de Paris a décidé d'agir. Un plan spécifique a ainsi été mis en place en mars, basé notamment sur la vidéo et la présence accrue de policiers sur le terrain.

La hausse des cambriolages dans la capitale, ainsi que la "progression" des vols à la tire dans les transports "ou sur certains sites de la capitale, notamment les plus touristiques", constitue l'une des tendances observées depuis le début de l'année 2013, a assuré Bernard Boucault devant les élus du Conseil de Paris, qui n'a donné aucun chiffre.

"Augmentation statistique parfois surprenante"

Ce plan s'appuie sur le recours "accru" de la vidéo "et à la prévention", sur une plus grande occupation de l'espace public par les policiers et un travail de synthèse et de "recoupement des affaires", a précisé le préfet.

Les cambriolages sont, par exemple, désormais la priorité "numéro 1" des brigades anti-criminalité parisiennes, a-t-il expliqué.

De source proche du dossier, la progression des cambriolages dans la capitale s'illustre dans certains arrondissements "par une augmentation statistique parfois surprenante".

Le préfet de police de Paris a également assuré avoir demandé à ses services d'accentuer la lutte contre l'immigration dans les secteurs les plus touchés par les cambriolages, une partie des cambrioleurs interpellés "étant en situation irrégulière".

Diminution "significative" des violences aux personnes

Dans un communiqué, le secrétaire national de l'UMP Bruno Beschizza a ironisé sur un "énième plan policier (qui) ne servira à rien". Le responsable de l'opposition, spécialiste des questions de sécurité, a dénoncé "la cécité du ministère de l'Intérieur sur la vraie cause de l'explosion du nombre de cambriolages : l'effet Taubira",

"Toute la bonne volonté et toute l'efficacité des policiers parisiens ne changera rien à l'impunité judiciaire dont bénéficient les voyous", conclut Bruno Beschizza.

Sur le premier trimestre de 2013, les services de police ont observé une diminution "significative" des violences aux personnes -point noir de la délinquance depuis des années en France-, "après plusieurs années de hausse tendancielle", a par ailleurs assuré Bernard Boucault.