BFMTV

Yvelines: 25 ans de prison pour avoir égorgé un policier

Près de 700 policiers en colère ont manifesté à Lyon.

Près de 700 policiers en colère ont manifesté à Lyon. - BFMTV

L’avocate générale avait requis "au moins" vingt ans de réclusion.

Freddy Gaillard, 49 ans, a été condamné, mercredi 26 octobre, "à 25 ans de réclusion criminelle assortis d’une période de sûreté de 16 ans, par la cour d’assises des Yvelines", rapporte Le Parisien. L’avocate générale avait requis "au moins" vingt ans. 

Il était jugé pour le meurtre, le 20 novembre 2012, de Cédric Josso, 38 ans. Il était accusé d'avoir égorgé au cutter, dans son bureau, ce chef de la police municipale de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines).

Freddy Gaillard, décrit par le quotidien comme un passionné des "films sur la guerre du Viêt Nam", est revenu sur les faits: il a affirmé être "devenu fou" lorsqu'il a appris que Cédric Josso était devenu le nouveau compagnon de son ex-femme, Nathalie, et qu'ils partaient s'installer à Béziers (Hérault).

"Il y a en lui des phénomènes intenses de dépression"

Après avoir tué le policier, il s'était installé dans un café pour y boire une bière avant de se rendre à la gendarmerie: "J’ai défoncé le chef de la police municipale", avait-il dit. Freddy Gaillard a assuré lors de son procès qu'il avait acheté le cutter un mois avant les faits, pour se suicider. 

"La rancœur. C’est ce qui animait Freddy Gaillard. C’est aussi ce qui l’a conduit à préméditer son geste", a déclaré la magistrate. "Il avait perdu Nathalie, ses enfants, le pavillon de Bullion. Alors il élimine Cédric, le catalyseur de ses problèmes, de son sentiment d’échec." Elle poursuit: "Il y a en lui des phénomènes intenses de dépression. Ils ont pu constituer une forme d’altération du discernement".

Jérôme Lachasse