BFMTV

Yvan Colonna change de prison, soupçonné de préparer une évasion

Yvan Colonna a été arrêté en 2003 pour l'assassinat du Préfet Erignac.

Yvan Colonna a été arrêté en 2003 pour l'assassinat du Préfet Erignac. - -

Yvan Colonna a été transféré de prison, alors que les autorités le soupçonnaient de préparer une tentative d'évasion. Son avocat affirme qu'il s'agit de l'éloigner de sa famille.

Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour l'assassinat du préfet Erignac en 1998, vient d'être transféré à la centrale de Réau (Seine-et-Marne), a annoncé Corse Matin ce vendredi, "au motif qu'il préparait une évasion". L'homme était détenu jusqu'alors à la centrale d'Arles (Bouches-du-Rhône).

"Il ne s'agit pas d'une tentative d'évasion mais il s'agirait de 'préparatifs en vue d'une tentative d'évasion'", a tenu à nuancer Me Pascal Garbarini, avocat d'Yvan Colonna, sur BFMTV, ce vendredi.

La Chancellerie, contactée par l'AFP, évoque un projet d'évasion "au cours de laquelle des explosifs pouvaient être utilisés". Compte tenu de ces informations , "l'administration a jugé inutile de courir le risque de laisser Yvan Colonna à Arles", a indiqué la Chancellerie.

Son avocat conteste le transfèrement

Quelques minutes plut tôt, l'avocat Me Garbarini s'est dit "très surpris" par ce transfèrement, estimant que la décision est "un stratagème visant à empêcher Yvan Colonna de retrouver sa famille".

Le berger de Cargèse a depuis longtemps demandé son transfert en Corse, à la centrale de Borgo. Une demande à laquelle les autorités n'ont pas répondu positivement, l'homme ayant le statut de "détenu particulièrement surveillé".

"Yvan Colonna a été interpellé le 4 juillet 2003 et à ce jour, (...) il n'y eu aucune procédure disciplinaire à son encontre", a plaidé Me Garbarini sur BFMTV, expliquant qu'il entendait contester cette décision de transfèrement.

Selon une source syndicale pénitentiaire, citée par l'AFP, "on est venu le chercher à 05h du matin. Il a été emmené en véhicule terrestre. Il a été transféré pour suspicion de tentative d'évasion. On n'en sait pas plus". "Même les surveillants n'étaient pas au courant. Jusqu'ici, il n'y avait rien à dire sur sa détention à Arles. Il était calme", a-t-on précisé de même source.

Yvan Colonna, qui a toujours clamé son innocence, a épuisé tous les recours possibles en France, la Cour de cassation ayant rejeté son pourvoi en juillet 2012. Il a été incarcéré huit ans à Fresnes (Val-de-Marne) puis un an à Toulon avant d'être transféré à Arles en décembre 2012.

V.D. avec AFP