BFMTV

Vosges: une femme de 18 ans tuée par une carabine à air comprimé

La rue Clémenceau à Rambervillers, dans les Vosges.

La rue Clémenceau à Rambervillers, dans les Vosges. - Capture d'écran Google Maps

Son compagnon, âgé de 28 ans, est soupçonné d'être l'auteur du tir fatal.

Une jeune femme âgée de 18 ans, Laura Randour, est morte ce samedi à Rambervillers, une commune des Vosges située entre Épinal et Nancy, rapporte Vosges Matin. Elle a été "touchée au torse" par un tir de carabine à air comprimé de forte puissance.

Au moment des faits, elle était chez son petit ami, âgé quant à lui de 28 ans. Celui-ci était "fortement alcoolisé et sous l'emprise de stupéfiants", explique France Bleu Sud Lorraine. Soupçonné d'être responsable de la mort de sa compagne, il a été arrêté puis placé en garde à vue. Une autre personne, présente également samedi soir, a été interrogée et libérée.

Le tir a sans doute ricoché contre un mur

Les circonstances de la mort de Laura Randour sont encore floues. Interrogé samedi soir, le suspect a reconnu être l'auteur du tir et assure que la balle a ricoché contre un mur.

Nicolas Guyomard, capitaine de la compagnie de Saint-Dié-des-Vosges, a de son côté expliqué à Vosges Matin: "A ce stade de l’enquête menée par la brigade de recherche, nous ne pouvons pas dire si le coup de feu a été tiré volontairement ou si c’est un accident. Ou si le projectile a ricoché contre un mur".

L'arme du crime a été retrouvée dans un cours d'eau s'écoulant derrière le domicile du suspect.

Jérôme Lachasse