BFMTV

Vigipirate: quelle sécurité dans et devant les églises?

La cathédrale Notre-Dame de Paris

La cathédrale Notre-Dame de Paris - François Guillot - AFP

Jusqu'à l'attentat déjoué dimanche dernier, les églises en France n'avaient pas été la cible de menaces terroristes directes. Mais après les annonces de Bernard Cazeneuve, les mesures de sécurité prévues par Vigipirate pourraient être augmentées. 

Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi que l'islamiste radical, interpellé dimanche à Paris, visait "une ou deux églises" de façon "imminente". Mais alors que les effectifs de sécurité sont sur la brèche depuis le mois de janvier 2015 et les attentats de Charlie Hebdo, quelle est la protection des lieux de culte catholiques en France via le plan Vigipirate? BFMTV.com fait le point.

> Une "surveillance adaptée" au lieu

"Tout dépend de l’église en question. La sécurité n’est pas la même à Notre-Dame de Paris que dans de petites églises", explique à BFMTV le responsable presse de l’église catholique de France en restant très prudent. "Le plan Vigipirate est adapté depuis janvier par la préfecture ou la préfecture de police en fonction des lieux." 

"Devant Notre-Dame, il n’y a pas plus de militaires qu’avant", précise en revanche le diocèse de Paris qui explique "avoir reçu des consignes pour renforcer la sécurité au mois de janvier dernier. La surveillance des sacs est plus importante, un peu comme dans les musées par exemple". Le stationnement à proximité des églises est aussi limité comme devant les écoles.

> 46.476 édifices catholiques en France

Contactée par BFMTV.com, la préfecture de police de Paris confirme l'application du plan Vigiprate "pour l'ensemble des lieux de cultes en France". Mais aucun détail sur la répartition des déploiements policiers et militaires n'est disponible. D'autant plus que les églises catholiques sont les édifices religieux les plus présents en milieu rural ou dans les petites villes à l'inverse des mosquées ou des synagogues. Selon l'Observatoire du patrimoine religieux, il y a en France 46.476 édifices catholiques, dont 9.781 avec des activités cultuelles, 2.200 mosquées, 500 synagogues mais aussi 3.000 temples protestants et 300 temples bouddhistes. Difficile donc, de protéger toutes les églises.

> Une polémique à venir?

Le député UMP Philippe Meunier n’a pas tardé à demander sur Twitter un renforcement des effectifs devant les églises: "Attentats islamistes: Le gouvernement protège les mosquées. Il serait temps de protéger les églises".

"Les églises sont peu ou pas surveillées aujourd’hui, confirme le spécialiste police de BFMTV Dominique Rizet. On surveille surtout aujourd’hui les lieux de cultes israélites et musulmans. (…) Cela devient une nécessité désormais".

> Des policiers dans une église de Villejuif

Selon les premiers éléments, une église de Villejuif pouvait être visée. Le prêtre Philippe Louveau, de l'égilse St-Cyr–Ste Julitte, a expliqué à RMC: "J'ai eu trois policiers qui se sont présentés à moi avant le début de la messe et qui m'ont dit avoir pour mission de rester postés à l'entrée de l'église. J'étais un peu surpris parce que c'était la première fois. (...) Il ne faut pas céder à la psychose et rester vigilant, mais je ne vois pas ce qu'on peut faire".

> Le cas de Notre-Dame de Paris

Focus sur la cathédrale de l’Ile de la Cité, l'église la plus symbolique de la capitale. Avec plus de 13 millions de visiteurs annuels loin devant le Sacré-Cœur, le Louvre ou la Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris attire les pèlerins et les touristes de tous les pays.

En 2013, après une intrusion des Femen et le suicide par arme à feu d’un essayiste identitaire, la sécurité y était légère malgré un plan Vigipirate déjà activé depuis les attentats perpétrés par Mohamed Merah et l’intervention française au Mali. "Il n’y a pas de portiques de sécurité dans de tels édifices", précisait alors le service presse. Impossible donc de détecter un individu armé entrant dans les lieux.

Toutefois, il est confirmé que la sécurité quotidienne de Notre-Dame est assurée par une dizaine de personnes, en roulement, directement recrutées par la direction de l’édifice. Ils assurent par exemple le contrôle des sacs des visiteurs. Des caméras de surveillance sont aussi présentes en nombre.