BFMTV

Var: une nouvelle permanence d'une députée LaREM taguée

-

- - -

Une quinzaine de permanences de députés ont été prises pour cible en quelques semaines. La dernière en date est celle de la députée LaREM du Var Valérie Gomez-Bassac.

La permanence de la députée LaREM du Var, Valérie Gomez-Bassac, a été taguée dans la nuit de jeudi à vendredi, a constaté l'élue en revenant des obsèques du maire de Signes.

"En revenant de #Signes où j'ai assisté à l'enterrement de #JeanMathieuMichel, je découvre que ma permanence parlementaire a été taguée dans la nuit, touchant par la même occasion la mairie de la Roquebrussanne. Ma détermination est entière, le travail continue tout l'été", a tweeté vendredi Valérie Gomez-Bassac.

"On est encore là"

Sur la photo qui accompagne son message on peut voir le rideau de fer de sa permanence, installée à La Roquebrussanne, recouverte d'inscriptions à la bombe comme: "Steeve", "FSNEA" ou "On est encore la".

Valérie Gomez-Bassac revenait vendredi des obsèques du maire de Signes, Jean-Mathieu Michel, tué lundi accidentellement, selon les premiers éléments de l'enquête, alors qu'il s'opposait à un dépôt illégal de gravats dans la nature.

Une quinzaine de permanences de députés ou de locaux du parti LREM ont été ces derniers jours emmurés ou tagués après la ratification du Ceta, voire saccagés comme à Perpignan en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" suscitant une condamnation de l'ensemble de la classe politique.

B.R. avec AFP