BFMTV

Un réseau de proxénétisme nigérian démantelé à Lille

BFMTV

Une quinzaine de personnes ont été placées en garde à vue mardi, principalement à Lille, dans le cadre du démantèlement d'un réseau de proxénétisme nigérian, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête, confirmant une information de France 3 Nord/Pas-de-Calais.

Les personnes ont été placées en garde à vue principalement à Lille mais également à Nantes, Paris et en Italie, où une personne soupçonnée d'être le commanditaire du réseau a été interpellée, a indiqué cette source.

Cette "grosse vague d'interpellations" menée par la police judiciaire de Lille et l'office central de répression de la traite des êtres humains, appuyés par la PAF et le Gir Nord/Pas-de-Calais, concerne "principalement des femmes et également des hommes de nationalité nigériane", qui organisaient ce "réseau bien implanté dans la métropole lilloise", selon la source proche de l'enquête.

Le seul proxénétisme nigérian en France rapporte 15 millions d'euros à ses auteurs, selon le collectif Abolition 2012, qui regroupe 59 associations féministes ou luttant contre la prostitution, citant des chiffres de la police française.