BFMTV

Un policier renversé près de Lyon entre la vie et la mort

Un brassard de policier

Un brassard de policier - Christophe SIMON / AFP

Un temps annoncé mort par certains syndicats, le fonctionnaire de 45 ans de la Sûreté départementale se trouve actuellement dans le coma selon les dernières précisions du parquet de Lyon. L'un des malfaiteurs a été retrouvé et placé en garde à vue.

CORRECTIF - Un temps annoncé mort par plusieurs syndicats de police, information que nous avons alors relayée, le policier est en réalité placé dans le coma, d'après le parquet de Lyon. Son état ne laisse peu de place à l'espoir, comme l'a précisé Christophe Castaner.

Un policier de 45 ans était samedi matin entre la vie et la mort après avoir été volontairement renversé par un fourgon lors d'une opération à Bron, en banlieue de Lyon. Un temps annoncé mort par plusieurs syndicats de police, l'homme est actuellement dans le coma, selon les dernières informations communiquées par le parquet de Lyon ce samedi. 

Peu avant ces précisions, Christophe Castaner avait annoncé que l'"état" du policier ne laissait "que peu d'espoir".

"Alors qu'il tentait d'appréhender un véhicule suspect dans le cadre d'une enquête pour vol de fret et vols à main armée, un policier a été volontairement percuté par le conducteur", selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lors d'une allocution en ouverture de la conférence citoyenne. "Son état hélas, ne nous laisse que peu d'espoir" avait-il précisé.

Un groupe de malfaiteurs surveillé depuis plusieurs mois

Ce fonctionnaire de la Sûreté départementale et d'autres policiers surveillaient depuis plusieurs mois, selon nos informations, un groupe de personnes suspectées de commettre des vols et des car-jacking. Ils avaient décidé cette nuit d'interpeller plusieurs membres de ce groupe après avoir constaté un vol de fret sur une aire d'autoroute de l'A43.

Les forces de l'ordre ont alors décidé de placer deux voitures banalisées autour du fourgon dans lequel se trouvaient les malfaiteurs afin de les encercler. Le groupe n'obtempère pas et décide de prendre la fuite en réalisant plusieurs marches avant et arrière.

Arrêt cardiaque après le choc

L'un des policiers, en sortant du véhicule banalisé situé à l'avant, s'est fait percuter par le fourgon des fuyards. Il a fait un arrêt cardiaque après le choc. D'abord admis à l’hôpital Edouard Herriot, il a par la suite été transporté au service neurologique de l’hôpital Bron.

Le fourgon à été retrouvé rue Jean Voillot à Villeurbanne, vide de tout occupant. À 3h20, les policiers de la BAC ont réussi à interpeller l’un des membres du groupe de malfaiteurs. Ce dernier, né en 2000, n’était pas dans le fourgon mais dans un véhicule volé qui faisait partie de l’équipage des malfaiteurs. Il est en garde-à-vue dans une procédure de vol aggravé en bande organisée.

Le procureur de Lyon a saisi la Direction centrale de la Police judiciaire de Lyon pour mener l’enquête ouverte pour "tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique".

Raphaël Maillochon et Alexandra Jaegy avec AFP