Le palais du Luxembourg, siège du Sénat, le 25 novembre 2016 à Paris
 

Pour avoir menti sur ses liens avec le groupe Total lors d'une audition par une commission sénatoriale, un pneumologue est jugé mercredi pour "témoignage mensonger". En avril 2015, il avait affirmé devant une commission sénatoriale que le nombre de cancers liées à la pollution était extrêmement faible, après avoir juré n'avoir aucun lien avec des acteurs économiques.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire