BFMTV

Un père incestueux condamné à 17 ans de réclusion interpellé ce samedi

BFMTV

Un père, condamné vendredi à 17 ans de réclusion par la cour d'assises de Loire-Atlantique pour le viol de deux de ses enfants pendant plus de dix ans, mais qui ne s'était pas présenté à l'audience, a été interpellé ce samedi matin à son domicile, a-t-on appris de source judiciaire.

L'accusé, qui comparaissait libre, s'était présenté à l'audience jeudi mais pas vendredi. Les gendarmes, partis le chercher à son domicile à 50 km de Nantes, n'y ont trouvé que sa femme, qui a affirmé qu'il était parti en voiture à 7 heures du matin, sans bagage. Un mandat d'arrêt avait été délivré mais les recherches n'ont rien donné vendredi.

Finalement, c'est à son domicile que les gendarmes l'ont interpellé ce samedi en fin de matinée. Il doit être déféré devant le parquet ce samedi après-midi.

"Depuis octobre 2004, un accusé qui comparaît libre devant la cour d'assises reste libre le temps des débats: on voit aujourd'hui le facteur de risque que cela représente", avait déclaré venderdi l'avocat général Mathieu Fohler, avant que la cour ne décide de juger l'homme "par défaut" en son absence.

L'accusé, boulanger de profession, a reconnu jeudi avoir régulièrement abusé sexuellement, et violé, un de ses fils et une de ses filles, nés respectivement en 1981 et en 1983, à partir de 1986 pour son fils et jusqu'en 1998 pour sa fille. Seul leur départ en apprentissage vers l'âge de 15 ans avait mis fin à leur calvaire.