BFMTV

Un nouveau plan Vigipirate crée un niveau "urgence attentat"

Un nouveau stade d'alerte a été ajouté au plan vigipirate

Un nouveau stade d'alerte a été ajouté au plan vigipirate - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Une rénovation du plan Vigipirate a été décidée par le Conseil de défense. Il prévoit désormais la mise en place d'un niveau d'alerte "urgence attentat".

Le conseil de défense qui se réunissait mercredi à l'Elysée, a validé la rénovation du plan vigipirate avec la création d'un nouveau niveau d'alerte. Selon des informations du Figaro, ce plan appelé "vigipirate plus" prévoit trois stades de menace: "vigilance", "sécurité renforcée/risque attentat" et "urgence attentat". 

Dans le détail, le niveau "vigilance" est continu et implique la mise en place d'une centaine de mesures permanentes, comme c'est le cas actuellement. Le niveau "sécurité renforcée/risque attentat", activé en cas de menace terroriste élevée, permettra notamment d'organiser des patrouilles, des filtrages et des fouilles, précise Le Figaro.

Des mesures spéciales "urgence attentat"

Enfin, le niveau "urgence attentat" serait déclenché immédiatement après un attentat pour mettre en place une cellule de crise ou encore fermer les voies de communication (autoroutes, métros). Ce plan prévoit aussi de renforcer la lutte contre les nouvelles menaces comme les attaques à la voiture bélier, les fusillades ou encore les drones.

Jusque là le plan vigipirate comportait deux niveaux : "vigilance" et "alerte attentat". 

Cette nouvelle version n'est qu'un pan de la lutte contre la menace terroriste. Le maintien de l'état d'urgence, en vigueur depuis plus d'un an, fera l'objet d'un nouveau débat à l'Assemblée nationale le 21 décembre prochain. 

Mélanie Longuet