BFMTV

Un dépit amoureux serait à l'origine de la tuerie de Rivesaltes

-

- - -

INFO RMC - Le Procureur de la République de Perpignan, Jean-Pierre Dréno, a révélé ce vendredi sur RMC que l'auteur du triple meurtre de jeudi à Rivesaltes venait de se disputer avec une femme qu'il connaissait.

Selon Jean-Pierre Dréno, Joachim Toro - qui a abattu ce jeudi après-midi un retraité et deux employés municipaux en pleine rue avant de tenter de se suicider - entretenait « depuis plusieurs années une relation avec une jeune femme qui lui octroyait quelques faveurs moyennant paiement. Cette jeune femme lui avait fait savoir qu'elle souhaitait interrompre cette relation et il l'avait un peu harcelée au téléphone ».

« Elles ont vu le fusil, ont pris la fuite et il a tiré... »

« La jeune femme est venue avec une amie en début d'après-midi le rencontrer pour lui signifier cette rupture. Le trio s'est rendu à l'écart de Rivesaltes près de la rivière, et là ça s'est assez mal passé. Les deux jeunes femmes ont aperçu le fusil, elles ont pris la fuite. Il a tiré sur la voiture dans laquelle elles étaient. La passagère a été blessée et les deux jeunes femmes se sont rendues à l'hôpital avant d'aller dénoncer les faits au commissariat. Mais entre temps, l'homme était revenu à Rivesaltes à proximité de la rivière. Et là, il a fait feu et il a commis ces trois meurtres. Il a fait feu sur un retraité, l'a touché dans le dos. Il a ensuite touché les deux employés municipaux qui nettoyaient la chaussée à proximité ».

« Aucun antécédent judiciaire ni psychiatrique »

Le procureur confirme par ailleurs que Joachim Toro, âgé de 78 ans, n'a « aucun antécédent judiciaire ni psychiatrique », et qu'il connaissait le premier homme qu'il a tué, un autre retraité âgé de 72 ans. Il se trouve actuellement à l'hôpital de Perpignan, gravement blessé au visage après sa tentative de suicide.