BFMTV

Un chasseur âgé jugé pour avoir tué accidentellement un enfant de 12 ans

BFMTV

Pour avoir tué accidentellement un enfant de 12 ans, un chasseur octogénaire était jugé mardi par le tribunal correctionnel de Dieppe en Seine-Maritime, un procès qui devrait servir, espère la mère de la victime, à améliorer les règles de sécurité.

Le 22 janvier 2012, le jeune Nicolas faisait du quad avec son père et un groupe d'amis en forêt, près de Neufchâtel-en-Bray, quand des chasseurs leur ont indiqué qu'ils se trouvaient dans une zone de chasse.

Après avoir fait remarquer aux chasseurs que la zone n'était pas signalée, le groupe s'apprêtait à repartir quand un coup de feu a mortellement touché l'enfant qui s'est affaissé sur le dos de son père.

L'auteur du coup de fusil, Jacques Héranval, âgé de 83 ans aujourd'hui, a été mis en examen pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes. Il n'avait pas pris la précaution d'ouvrir son fusil pour éviter tout coup de feu accidentel. "J'ai fait une erreur, je n'ai pas pensé à casser mon arme. D'habitude je prenais un fusil automatique qui fonctionne différemment. J'ai fait une erreur, c'est certain et je demande pardon", a-t-il dit à la barre, affirmant se réveiller chaque nuit en revoyant la scène.

"Si je pouvais donner le restant de ma vie pour que ce petit gars-là revienne..." a-t-il ajouté.

La mère de l'enfant, Sabrine Guilbert, a déclaré à la presse, avant l'audience, ne pas être opposée à la chasse, mais espérer que ce procès contribue à améliorer les règles de sécurité que les chasseurs doivent respecter.