BFMTV

Un abattoir détruit par un incendie, "la piste criminelle" privilégiée

L'ensemble de l'abattoir est inutilisable, photo d'illustration.

L'ensemble de l'abattoir est inutilisable, photo d'illustration. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un abattoir de l'Ain a été partiellement détruit par un incendie.

Un incendie a partiellement détruit un grand abattoir à Haut-Valromey (Ain) dans la nuit de jeudi à vendredi, sans faire de blessés, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie, qui privilégie "la piste criminelle".

"Plusieurs départs de feu" ont été constatés sur le site du sinistre, où les bêtes ont été rapidement mises à l'abri. Ni revendication ni tags n'ont été relevés sur place, a-t-elle ajouté, confirmant une information d'Europe 1.

L'incendie s'est déclaré vers 1h et a touché 2.000 m2 des 4.000 m2 des établissements Gesler, "notamment l'entrepôt de salaison", ainsi que "plusieurs véhicules" garés sur le site, ont indiqué pour leur part les pompiers, qui ont dépêché 15 engins sur place. Le feu est maîtrisé depuis 5h.

L'ensemble de l'abattoir, qui emploie 80 personnes, est inutilisable "en raison des fumées", ont-ils ajouté.

Tension 

La brigade de recherche de la gendarmerie de Belley (Ain) a été chargée de l'enquête.

Un incendie qui intervient alors que la tension monte entre la filière viande et certains militants de la cause animale qui s'en prennent depuis quelques mois à des boucheries, à coup de tags radicaux ou de dégradations.

Et mercredi, l'association antispéciste 269 Libération Animale avait appelé à une "Nuit Debout devant les abattoirs" partout sur le territoire. Elle avait vu notamment sa manifestation interdite dans les Yvelines par le préfet, 48 heures avant l'événement.

B.L. avec AFP