BFMTV

Trois personnes devant la justice à Créteil après l'agression d'un homme qui tentait de protéger une bouche incendie

Des enfants jouent près d'une bouche à incendie ouverte à Paris (illustration).

Des enfants jouent près d'une bouche à incendie ouverte à Paris (illustration). - Laurent Emmanuel - AFP

Les trois agresseurs présumés d'un homme qui avait tenté d'empêcher l'ouverture d'une bouche à incendie dans le Val-de-Marne sont présentés ce lundi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal de Créteil. La victime avait été violemment prise à partie jeudi à Orly alors qu'il cherchait à raisonner des jeunes qui voulaient ouvrir une bouche à incendie pour se rafraîchir. 

Une vidéo, prise par un témoin et rapportée par Le Parisien la semaine dernière montre cet homme de 37 ans, frappé à plusieurs reprises par différents individus. Il aurait notamment reçu un coup de clé à molette à la tête et souffrirait de multiples traumatismes faciaux et d'une luxation de l'épaule. Un homme avait rapidement été interpellé par la police après l'agression.

Le phénomène des ouvertures de bouches à incendie resurgit dès que la température monte et touche particulièrement l'Ile-de-France. Plusieurs communes ont décidé de prendre des mesures pour enrayer cette pratique, avec notamment des amendes pour ceux qui profiteraient de ces bouches à incendie, transformées en geyser en pleine rue. Les pompiers rappellent régulièrement qu'il est dangereux de les ouvrir, en raison des risques de blessures mais aussi d'inondations et d'électrocution.

C. B avec Alexandra Gonzalez