BFMTV

Trappes: les procès de deux émeutiers renvoyés en octobre

BFMTV

Les procès de deux jeunes de 18 et 20 ans soupçonnés d'être impliqués dans les affrontements entre habitants et policiers à Trappes, en juillet dernier, ont été renvoyés au 23 et 30 octobre devant le tribunal correctionnel de Versailles.

Majid, 18 ans, et Alexandre, 20 ans, sont poursuivis pour "violences sans ITT" et "rébellion" à l'encontre de policiers lors de violences urbaines qui avaient éclaté dans cette ville pauvre des Yvelines, et qui avaient pour origine le contrôle d'identité d'une femme voilée.

L'avocat d'Alexandre, qui conteste les faits qui lui sont reprochés, a demandé mardi au tribunal une expertise des données de géolocalisation et des derniers SMS échangés sur le téléphone portable de son client, pour prouver que son interpellation était une erreur. En conséquence, son procès a été renvoyé au 23 octobre.

Le procès de l'autre prévenu, Majid, a pour sa part été renvoyé au 30 octobre devant un tribunal de trois juges. "L'affaire est trop complexe pour être jugée par un juge unique", a estimé la représentante du parquet.

M. T. avec AFP