BFMTV

Trafic présumé de fossiles: trois personnes dont un paléontologue mis en examen

Un fossile retrouvé en Chine. (illustration)

Un fossile retrouvé en Chine. (illustration) - Scientific report/Nature

Une perquisition a permis de saisir des dizaines de pièces illégalement importées, dont un dinosaure.

Un paléontologue, son épouse et l'un de leurs amis sont soupçonnés d'avoir importé illégalement des fossiles en France et ont été mis en examen. Accusés d'avoir "pillé des trésors nationaux", les importateurs dont l'enquête dont l'instruction d'un juge de Lyon devra déterminer s'il s'agit de simples collectionneurs ou de trafiquants, ont ainsi organisé le passage en France de dizaines de pièces, dont un dinosaure.

Les fossiles étaient cachés dans des fûts censés contenir du minerai de quartz. Ils ont été saisis, à l'automne 2015 au Havre, à la faveur d'un contrôle des douanes. Selon Le Progrès, les pièces proviennent de Chine, du Liban et de Madagascar.

Les suspects reconnaissent avoir voulu tromper la douane

Les pièces sont actuellement stockées au Musée des Confluences de Lyon. Pour leur défense, le paléontologue, son épouse et le collectionneur suisse allemand mis en cause se défendent de l'accusation de trafic, reconnaissant seulement "de simples infractions douanières".

En outre, les mis en examen arguent du fait que les pièces rapportées n'étaient pas catégorisées comme "trésor national". Si jamais ces pièces étaient classées comme telles, elles n'auraient théoriquement pas pu sortir de leur pays d'origine.

David Namias