BFMTV

Une femme de 30 ans placée en garde à vue à son retour de Syrie avec ses enfants

La femme de 30 ans a été placée en garde à vue à la section antiterroriste de la PJ de Paris. (Photo d'illustration)

La femme de 30 ans a été placée en garde à vue à la section antiterroriste de la PJ de Paris. (Photo d'illustration) - François Guillot - AFP

Une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste" avait été ouverte fin 2017 par le parquet de Paris à l'encontre de cette femme, qui a été placée en garde à vue à son retour de Syrie mardi.

Une femme de 30 ans a été placée en garde à vue mardi soir à la section anti-terroriste (SAT) de la police judiciaire de Paris, tandis qu'elle rentrait de Syrie avec ses trois enfants. Ces derniers ont été placés par l'aide sociale à l'enfance.

Elle est partie en 2013 en Egypte avec son mari, présumé mort, et ses enfants, mais sa date de départ pour la Syrie est inconnue. Fin 2017, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire à son encontre pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste", qui avait été confiée à la SAT et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

La semaine dernière, la mère de cette femme avait été placée en garde à vue à la section antiterroriste. Âgée de 52 ans, elle avait été expulsée de Turquie où elle avait, selon ses dires, été chercher sa fille. La mère affirme lui avoir fait parvenir 2.000 euros afin de lui permettre rentrer en France. Elle a été relâchée et aucune charge n'a été retenue contre elle.

L.A., avec Cécile Ollivier