BFMTV

Mohamed Abdeslam: "Je préfère voir mon frère en prison qu'au cimetière"

Mohamed Abdeslam a demandé à son frère de se rendre.

Mohamed Abdeslam a demandé à son frère de se rendre. - Capture RTBF

Le frère de Salah Abdeslam, toujours recherché, lui demande à nouveau de se rendre "pour qu'il puisse nous apporter des réponses".

Plus de huit jours après les attentats de Paris, Mohamed Abdeslam, frère de Salah Abdeslam, l'enjoint à se rendre. Dans une interview à la RTBF, le frère de l'homme le plus recherché du moment souhaite qu'il puisse "nous apporter des réponses, à nous, sa famille, mais aussi aux gens et familles des victimes. Nous préférons le voir en prison plutôt que dans un cimetière".

Pour lui, "Salah est quelqu'un de très intelligent, je pense qu'en dernière minute, Salah a décidé de rebrousser chemin". "Il a peut-être vu quelque chose, entendu quelque chose qui n'était pas ce à quoi il s'attendait et a décidé de ne pas aller au bout de ce qu'il souhaitait faire", a ajouté Mohamed Abdeslam. Un autre membre de la fratrie Abdeslam, Brahim, s'est fait exploser dans un restaurant parisien le 13 novembre.

"Nous ne savons pas s'il a tué des gens"

Salah, 26 ans, qui a joué au minimum un rôle de logisticien dans les attentats de Paris ayant fait 130 morts, reste introuvable neuf jours après. L'homme, qualifié d'"ennemi public numéro un" par la presse belge, était à Paris le vendredi des attentats, aurait ensuite été exfiltré vers la Belgique, selon deux hommes - écroués à Bruxelles pour terrorisme - qui disent l'avoir aidé.

Selon l'avocate de l'un d'entre eux, durant le trajet, il semblait "extrêmement énervé" et "peut-être prêt à se faire sauter". "Nous ne savons pas encore si Salah a tué des gens, s'il était à des lieux précis où les attentats ont eu lieu", a affirmé dimanche Mohamed Abdeslam.