BFMTV

Lille: après la Braderie, le semi-marathon et le 10 km eux-aussi annulés

Le préfet Michel Lalande n’a pas donné son autorisation pour la tenue des courses le 3 septembre.

Le préfet Michel Lalande n’a pas donné son autorisation pour la tenue des courses le 3 septembre. - (photo d'illustration)

Après l'annulation de la grande Braderie, c'est au tour du semi-marathon et de la course de 10 km de Lille d'être annulés pour des raisons de sécurité.

Le semi-marathon et la course de 10 km de Lille sont eux-aussi annulés pour raisons de sécurité, en plus de la grande Braderie. Ces événements lancent traditionnellement les festivités du premier week-end de septembre avec plusieurs milliers de coureurs dans les rues de la capitale des Flandres.

Des réunions de "sécurisation du site" infructueuses

Le préfet du Nord Michel Lalande n’a finalement pas donné son autorisation pour la tenue des courses le 3 septembre, après plusieurs réunions de travail afin de tenter de sécuriser le site au maximum. L’Association de Promotion des Evenements Sportifs Lillois (APESL) explique dans un communiqué:

"C’est avec énormément de regrets et de peine que nous appliquons cette décision, mais nous courons quand même pour un certain plaisir et une liberté qui auraient été gâchés par un encadrement lourd et contraignant et sans certitude de sécurité totale".

Selon la Voix du Nord, les courses avaient déjà enregistré 25% d’inscriptions supplémentaires par rapport à l’année dernière et les organisateurs comptaient cette année dépasser la barre des 20 000 participants.

J.B