BFMTV

Angers: il dénonce son assignation à résidence devant la justice

BFMTV

Un homme âgé d'une trentaine d'années a dénoncé ce lundi l'assignation à résidence qui a été décidée à son encontre par le ministère de l'Intérieur. Il a saisi en référé, c'est-à-dire en urgence, le tribunal administratif de Nantes, comme il l'avait déjà fait au début du mois de décembre.

L'homme, habitant Angers, a été assigné à résidence le 20 novembre dernier. Ancien militaire, les services de renseignement étaient déjà sur sa piste à cause des liens présumés qu'il a établi avec un détenu radicalisé qui assure vouloir retourner en Syrie, explique Ouest-France.

Le juge des référés rendra son jugement mardi. Lors de l'audience, n'étant pas représenté par un avocat, l'homme n'a pas eu la parole. Seul le représentant du ministère public a pu s'exprimer mettant en avant "la dangerosité" de l'homme.

Au début du mois de décembre, le conseil d'Etat avait validé l'assignation à résidence de sept militants écologistes, qui avaient eux-aussi attaqué leur placement sous ce régime.

J.C.