BFMTV

Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle aux États-Unis

Tariq Ramadan

Tariq Ramadan - MEHDI FEDOUACH / AFP

L'islamologue suisse aurait agressé sexuellement une américaine dans une chambre d'hôtel dans la nuit du 30 au 31 août 2013, selon la plaignante.

Après trois premières plaintes pour viol déposées en France, Tariq Ramadan fait l’objet d’une nouvelle plainte pour agression sexuelle aux États-Unis, selon Libération.

D’après le quotidien, une "source policière" a confirmé que l’islamologue suisse incarcéré depuis un mois à Paris était bien visé par cette plainte déposée le 19 février à Washington par une Américaine aujourd’hui établie au Koweït.

Les faits remontent à la nuit du 30 au 31 août 2013, date à laquelle Tariq Ramadan participait au 50e congrès de la Société islamique d’Amérique du Nord à Washington. La plaignante, "chargée d’enseigner l’Islam et la culture moyen-orientale" aux militaires avait contacté l’islamologue via Facebook pour enrichir ses cours.

L'enquête confiée à un inspecteur

Lors de son passage dans la capitale américaine, Tariq Ramadan lui propose un rendez-vous dans sa chambre d’hôtel. Elle accepte. Là, le prédicateur musulman l’aurait agressé sexuellement, plaçant, "contre sa volonté", "son pénis dévêtu contre sa poitrine" et la touchant "au niveau du décolleté", raconte-t-elle.

Toujours selon Libération, l’enquête a été confiée à un inspecteur qui devra dire s’il existe "suffisamment d’éléments pour transmettre le dossier à un procureur fédéral et recommander une mise en examen".

P.L