BFMTV

Somme: l'un des journalistes frappés doit subir une intervention chirurgicale

BFMTV

Deux journalistes, l'un d'Europe 1, l'autre de RTL, ont été frappés mardi par des gens du voyage à Roye, dans la Somme, aux abords d'un camp de cette communauté. Un peu plus tôt, une fusillade avait éclaté, faisant quatre morts dont un gendarme. Les journalistes s'étaient rendus sur place pour couvrir l'événement. 

"Ambiance tendue"

Le reporter d'Europe 1 a été frappé par un homme membre de la communauté du voyage qui a tout de suite reçu le renfort de quelques-uns de ses camarades. Le journaliste de RTL saignait. L'agression a été perpétrée à côté des gendarmes présents sur place.

Dans un premier temps, ils ne sont pas intervenus, d'après le journaliste de l'AFP sur les lieux. Les deux journalistes frappés ont été conduits par les militaires au poste fixe de gendarmerie, qui se trouve à quelques mètres de l'entrée du camp.

Intervenant ce mercredi matin sur l'antenne d'Europe 1 pour témoigner, Lionel Gougelot, reporter pour la station, a raconté avoir une côté cassée et un doigt fracturé. "On a tout de suite senti que l'ambiance était tendue", a-t-il expliqué. "Il y a eu un groupe de ces gens du voyage qui nous a interpellés. Ils ont commencé à nous insulter. L'un d'entre eux s'est mis à courser mon collègue de RTL. J'ai tenté de m'interposer en lui disant de se calmer". 

Et de poursuivre: "J'ai été pris à partie par un autre homme avec lequel je me suis battu. J'ai pu me défendre. Malheureusement, avec mon Nagra de 8 kilos, j'ai été déstabilisé. Je suis tombé. Et c'est là que 6 ou 7 personnes, profitant que je sois à terre, m'ont roué de coups, m'ont tabassé". Après cette agression, le journaliste doit subir une intervention chirurgicale à la main. 

la rédaction avec AFP